Atari Flashback 8, le test

 

Publié le Mercredi 28 février 2018 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Atari Flashback 8, le test

Retour en enfance

imageVoilà près de 15 ans qu’Atari sort des Atari Flashback : des consoles fermées (pas d’ajout de cartouche possible) qui reprennent les meilleurs jeux de l’Atari 2600 et de l’Atari 7800 y sont inclus. Et pour être tout à fait honnête, j’ai eu, il fut un temps, l’Atari Flashback premier du nom. 20 jeux étaient inclus. Parmi eux, quelques portages très moyens, des jeux buggés et une qualité globale de fabrication relativement médiocre.

Bref, je restais sur une mauvaise impression.

Aujourd’hui, l’Atari Flashback 8 débarque. Toujours signé Atari, distribué chez nous par e-Concept, la console existe en 3 versions. La version Atari Flashback 8 basique coûte environ 60 € et inclut 105 jeux. L’Atari Flashback 8 Gold coûte environ 80 €, inclut 120 jeux et propose 2 manettes sans fil et une connexion HDMI. Enfin, l’Atari Flashback 8 Gold Activision Edition inclut, lui, 130 jeux ainsi que 2 manettes sans fil et une connexion HDMI pour un prix de 90 € environ.

90 € la console, ça peut paraître cher. Mais si l’on compare à la SNES Mini qui, au même prix, ne propose que 21 jeux… comment dire… Là, on à 70 centimes le jeu seulement… Donc d’un point de vue rapport quantité/prix, l’Atari Flashback 8 est un investissement tout à fait intéressant.

Nous avons reçu la version Atari Flashback 8 Gold Activision Edition, pour notre plus grand plaisir. Et nous l’avons donc testé.


D’un point de vue objet, la console est plutôt sympathique. Certes, ça fait un peu « coque vide » quand on la porte, vue son poids. On s’étonnera aussi du branchement HDMI sur le côté et du branchement secteur en hauteur, sur le dessus de la console… Mais au moins, prise secteur et câble HDMI sont inclus.
Les deux manettes sans fil sont reconnues directement par la console. Bonne idée : vous pouvez brancher deux manettes Atari 2600 ou Atari 7800 sur la console, directement, pour pouvoir jouer à 4.

imageDans tous les cas, les manettes répondent parfaitement. On regrettera, parce qu’il faut bien râler sur quelque chose, que les indications « Start », « Select » ou « Replay » soient écrits noirs sur noir, en relief. Pour des yeux de vieux quarantenaire fatigué, c’est difficile à voir…

Mais au niveau des jeux, on est gâté : Pitfall!, Centipede, Adventure, Asteroids, Missile Command, Yar’s Revenge, Air-Sea Battle, Basketball, Bowling, Boxing, Breakout, Chopper Command, Combat, Decathlon, Dragster, Fishing Derby, Kaboom, Gold, Frog Pond, Grand Prix, Indy 500, Maze Craze, Ice Hockey, Pong, Volleyball, Saboteur, Outlaw, Skiing, Space War, Street Racer, Tennis, Video Pinball, et j’en passe et j’en oublie…

Il y a donc très très largement de quoi se faire plaisir. Certains jeux se jouent en solo, d’autres uniquement à plusieurs (deux minimum), mais tous ont différents modes de jeux. Grosso Modo, par exemple, avec Outlaw et sa quinzaine de modes de jeux ou Pong Video Olympics avec sa cinquantaine de modes… ce n’est plus 130 jeux auxquels vous avez accès, mais plus de 200…


Alors attention, tout n’est pas « idéal » dans cet Atari Flashback 8… Car on se rend compte que le manque de précision des manettes rend très difficiles à jouer certains jeux, dont Pong ou Breakout, par exemple, qui nécessitent un vrai doigté et une vraie précision que ne peut proposer correctement la manette. Avec des manettes « originales », c’est un peu mieux… mais à peine. Preuve que le matériel n’est finalement pas en cause, mais que les jeux à l’époque étaient vraiment extrêmement difficiles. On rassure les mous du joystick : un mode « sauvegarde » a été inclus pour vous permettre, sur les jeux d’aventure ou les jeux d’action les plus longs, de pouvoir recommencer à votre dernière sauvegarde, même après avoir éteint la console.

imageEn tout cas, au final, aucune raison de faire son précieux : l’Atari Flashback 8 est un pur bonheur. Retrouver ces vieux hits (certains étaient quand même de grosses bouses, hein) fait chaud au cœur. Et on se prend à jouer inlassablement à Tank, Pitfall!, Decathlon, Centipede, Tank et bien d’autres encore… et d’enchaîner les parties… et d’enchaîner les soirées.

Certes, on regrettera l’absence de certains titres (E.T., Galaxian, Dig Dug, Frogger, Pac-Man, Space Invaders, Xevious), certains étant présents dans certaines versions de la console et pas d’autres. Mais ne faisons pas la fine bouche : ça reste du pur bonheur de retrouver ces vieux jeux et de les faire tourner à nouveau, de les faire découvrir à ses enfants, de les partager à nouveau avec son entourage… On en redemande. Tout simplement.

Petit bonus : la simplicité des graphismes et de certains jeux font que les plus jeunes sont également très intéressés par la console. Autant dire que les soirées « transmission de savoir et partage de plaisir » entre génération seront nombreuses. Tant mieux.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Atari Flashback 8, le test

Plateformes :

Editeur : AT Games

Développeur : Atari

PEGI : 3+

Prix : 90 €

Atari Flashback 8, le test

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 9/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0