Apprentis parents, la critique du film

 

Publié le Mercredi 27 février 2019 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Apprentis parents, la critique du film

Enfants terribles

imagePete et Ellie, un couple ayant la quarantaine, n’ont jamais eu d’enfants. Parce que leurs amis les croient incapables d’être parents, ils décident d’adopter. Ou du moins, commencent à plaisanter sur la possibilité d’adopter… avant de finalement se prendre au jeu.

Commençant à suivre un parcours d’adoptants, ils découvrent, lors d’une journée de rencontre, que les ados ne sont jamais choisis et restent à l’orphelinat jusqu’à leur majorité. Lizzy, une ado rebelle qui les envoie bouler, attire alors leur attention. Las, par défit, ils décident de l’adopter. Elle. Et son petit frère. Et sa petite sœur.

Mais on ne s’improvise pas parents d’un seul coup, d’enfants déjà grands. Chacun va devoir apprivoiser l’autre. Et chacun va devoir trouver sa place au sein de sa nouvelle famille…

Apprentis Parents est une comédie américaine familiale qui a eu un beau petit succès aux USA, lors de sa sortie en fin d’année dernière. Le film est signé Sean Anders et on retrouve, devant la caméra, Mark Wahlberg, Rose Byrne, Isabela Moner, Gustavo Quiroz et Julianna Gamiz.

Et effectivement, ça se regarde. C’est loin d’être un chef d’œuvre, c’est loin d’être inoubliable et ça ne restera même pas dans les annales de la comédie. Mais ça se regarde. C’est convenu, attendu, et Mark Wahlberg manque un brin de crédibilité dans son rôle. Mais ça se regarde. Vraiment. C’est frais, c’est drôle, plein de bons sentiments… bref, c’est ce que l’on appelle une comédie « feelgood ».
On ressort de la salle avec le cœur léger.


screenPas de grande tirade sur la difficulté d’insertion des enfants adoptés grands, ni même de message de type « mais ça vaut le coup ». A la limite, ça tape un peu sur l’idée qu’on n’est pas totalement accompli si l’on n’a pas eu d’enfants… mais ça reste léger quand même.

Bref, c’est une comédie à voir en famille. Quelques rires, quelques sourires, un peu d’émotion, le cocktail passe bien, l’ensemble est digeste et pas si mièvre qu’on pourrait le craindre.

Si les séances de Ralph 2.0 sont complètes ou si vous l’avez déjà vu, Apprentis Parents peut être une alternative pour une sortie cinéma « à la cool ».

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Apprentis parents, la critique du film

Plateformes :

Editeur : Paramount Pictures France

Développeur : Sean Anders

PEGI : 3+

Prix : Cinema

Apprentis parents, la critique du film

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 6/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Apprentis parents, la critique du film :

0