Captain Marvel, la critique du film

 

Publié le Mercredi 6 mars 2019 à 12:00:00 par Sylvain Morgant

 

Vers de terre

imageVers est une membre de la StarForce, une troupe d’élite du peuple Kree. D’origine humaine mais modifiée par du sang Kree qui l’ont recueilli grièvement blessée, elle combat pour eux depuis plusieurs années. Sans souvenir de son passé, avec des bribes de souvenir qui viennent en rêve, Vers est entrainée par Yon-Rogg, qui lui apprend à se battre et à maitriser son pouvoir car la jeune femme peut projeter des rayons d’énergie.


Au cours d’une mission pour récupérer un espion sur une planète conquise par les Skrull, des métamorphes qui prennent possession de planète en utilisant leur capacité pour infiltrer les différentes sociétés alien, la StarForce tombe dans une embuscade et Vers est capturée par Talos, le chef des Skrull. A l’aide d’une machine, Talos plonge dans les souvenir de Vers et tente de localiser une personne. La guerrière arrive à se libérer mais pendant le combat elle endommage le vaisseau Skrull et est contrainte de l’évacuer. Par chance, le vaisseau était en orbite autour de la planète où la cible de Talos habite. Vers va donc tout tenter pour retrouver cette personne et tenter comprendre qui elle est, quel est le lien entre elles-deux et qui est réellement Vers. Car cette planète, c’est la Terre. Et l’invasion des Skrull a peut-être déjà commencé.


Il était temps !


Enfin ! Après maintenant 11 ans de films sur leurs super-héros, Marvel sort un film avec une super-héroïne en personnage principal ! Au passage ayons une petite pensé émue pour tous les pauvre petites choses qui pensent que les super-héros doivent être des hommes blancs et hétéros avec des gros muscles et une grosse paire de couilles, ces même petites choses qui ont décidé de boycotter le film suite aux propos de Brie Larson qui voudrait bien que dans les professionnels de la critique cinéma, il y ait plus de femme.  Ayons donc une petite pensé pour eux. Avant de leur sauter dessus à pied joints avec des chaussures cloutées et de les finir à coup de batte.


Revenons-en au film.


Captain Marvel est réalisé par un duo de réalisateur, dont une réalisatrice, Anna Boden et Ryan Fleck. Le scénario est écrit par Meg LeFauve, Nicole Perlman et Geneva Robertson-Dworet. Concernant les actrices et acteurs du film nous avons : Brie Larson dans le rôle principal alors que Samuel L Jackson, Clark Gregg, Lee Pace et Djimon Hounsou reprennent leurs rôles respectif du MCU. Tandis qu’au rayon des nouveautés nous avons : Jude Law, Ben Mendelsohn, Gemma Chan, Annette Bening et Lashana Lynch. Et Goose le chat.


Concernant la performance globale des acteurs, c’est du presque parfait. Brie Larson est très bien (on vous rappelle qu’elle a reçu l’Oscar de la meilleure actrice en 2016, pour son rôle dans The Room) et devient instantanément notre nouveau personnage préféré du MCU. C’est un plaisir de retrouver Jackson et Gregg dans leur rôle de Fury et Coulson, mais bien plus jeunes et donc moins cyniques et/ou blasés. Dans les nouveaux, Ben Mendelsohn tient la dragée haute à tout le monde, sauf à Lashana Lynch, car il faut le dire, Jude Law et Annette Benning sont en retrait au niveau de leur prestation...

screenPour l’histoire du film en elle-même, on ne va pas se mentir, on est toujours dans de l’origine story made in Marvel. C’est convenu mais convainquant. C’est balisé mais ça sort de temps en temps du tracé avant de vite revenir dans les marques. L’humour est toujours là, les références au MCU aussi, le caméo de Stan Lee est bien là, et que celui qui ne verse pas sa petite larme pendant l’hommage qui lui est dédié aille bien se faire enculer. Le duo Marvel/Fury donne un ton très buddy movie à toute une partie du film. Bien que certains thèmes, pourtant très actuels, comme le traitement des réfugiés, sont abordés, ils ne sont,hélas, que survolés.


Niveau réalisation, c’est le premier “mauvais point”. C’est ultra plan-plan. Pas de grosse scène “wahou”, pas de trouvaille, pas de truc qui sort de l’ordinaire. Même pendant les combats. C’est dommage de sortir “le personnage le plus puissant de l’univers Marvel” et de ne pas arriver à montrer toute l’étendue de ses pouvoirs avec ne serait-ce qu’une scène qui arrache la rétine.

screen
L’autre second point “négatif” ce sont certains effets spéciaux assez foireux. Comme la cure de rajeunissement numérique de Clark Gregg, alors que celle de Jackson est mieux faite ou l’incrustation du chat dans certaines scènes, car l’actrice Brie Larson étant allergique aux poils de chats, par moment, une doublure numérique est parfois utilisé. Et globalement, nous n’avons aucun mal à différencier les vrais chats des faux...
Bien entendu, rien de cela ne gâche notre plaisir de gros fans de super-héros et de super-héroïnes.


Un dernier point avant la conclusion.
Bien sûr, le film joue à fond la carte des femmes, du féminisme, du girl power. Le film envoie clairement le message “vous aussi vous pouvez le faire” aux femmes, quels que soient leur âge et leur couleur de peau. Et c’est très bien. Mais il n’est pas QUE pour les femmes. Le film s’adresse à tout le monde. Donc messieurs, vous pouvez aussi y allez. Vous verrez, Captain Marvel a les mêmes caractéristiques que les autres “super”. Quand elle tombe, elle se relève. Et retourne au combat casser des tronches.


Captain Marvel est donc arrivée sur notre planète et on est super content.


Il ne lui reste plus qu’à savater Thanos.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Captain Marvel, la critique du film

Plateformes :

Editeur : Marvel Studios

Développeur : Ryan Fleck Anna Boden

PEGI : {PEGI}

Prix : Cinéma

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Captain Marvel, la critique du film :

0