Night Call (PC)

 

Publié le Mercredi 31 juillet 2019 à 12:00:00 par Corentin Castric

 

[Test] Night Call sur Nintendo Switch

Joe le taxi connaît toutes les rues par coeur

imageAh, les taxis parisiens. Leur amabilité légendaire, leur charme si particulier... Enfin ça, c'est selon les gens hein.
Un taxi parisien, c'est aussi une oreille attentive, un ami, un thérapeute, et surtout une connaissance de Paris sur le bout des doigts. Ils voient tout, ils entendent tout. Et ça, ça peut être bien utile, surtout quand on enquête sur un tueur en série.
C'est ainsi que les développeurs français de Monkey Moon et Black Muffin ont réunis tout ces éléments afin de nous livrer Night Call, un jeu qu'enquête à forte composante narrative où l'on incarne un conducteur de taxi parisien.

On attache sa ceinture, on se prends pour Shoumakère, et on démarre !



Night Call nous propose d'incarner un chauffeur de taxi parisien au cours de 3 enquêtes. Ces 3 enquêtes, portant toute sur la recherche d'un tueur en série démarrent toute de la même façon.
Une cinématique nous montrant le personnage qu'on incarne vient chercher un client, mais celui-ci est décédé, et son assassin nous attaque par derrière. Nous nous retrouvons donc dans une chambre d'hôpital après être tombé dans le coma, et c'est là que commence les problèmes. En effet, nous sommes le seul survivant d'une attaque d'un de ces tueurs (Le Juge pour la première enquête par exemple).

screenAprès notre convalescence, on reprends notre première nuit de service. On se retrouve donc face à l'écran du jeu qui nous montre une carte de Paris. C'est sur celle-ci que l'on va pouvoir choisir quel client prendre en course, en cliquant sur leur profil. Le détail de la course s'affiche alors, donnant la distance et le prix de la course. Votre jauge de temps de travail et d'essence affichera également en surbrillance combien vous dépenserez avec cette course.


Lorsque le client est enfin dans votre taxi, une séquence de dialogue va donc démarrer. Avec screenune narration très agréable, et surtout beaucoup de personnages très différents les uns des autres, vous allez donc devoir converser avec votre client, ce qui dévoilera un pan scénaristique pour ce personnage. Une fois ces séquences terminées, vous empochez la recette de la course, et c'est reparti pour un tour. L'argent est primordial, puisqu'il constitue la condition de défaite de Night Call. Plus d'argent = game over.

Ces passages de courses sont très agréables, soutenus par une musique d'ambiance qui colle parfaitement à l'ambiance monochromatique du jeu, parfois à la limite d'un Sin City.
Mais ces conversations ne sont pas seulement anodines, puisqu'elles vont vous permettre de récupérer des indices sur le tueur.

En effet, après votre première nuit, vous allez être "engagés" par Busset, un lieutenant de police. Comme vous êtes le seul survivant du tueur, et que vous avez un passé pour le moins mouvementé, vous faites le parfait bouc émissaire. Seul moyen pour éviter qu'on vous fasse porter le chapeau ? Enquêter bien sûr.
La police va alors vous fournir quelques informations, notamment une liste de 5 suspects. Pour le reste, vous devrez le trouver seul, grâce à vos courses, ou en interragissant avec des points d'intérêts spéciaux sur la carte.

screenTous ces indices se retrouveront alors dans votre chambre, sur votre tableau en liège, comme dans les films. Chaque indice devra être analysé, ce qui dépense du temps libre. Une fois cela fait, des notes sont ajoutées au tableau et reliées automatiquement à chaque suspect. Et c'est là le défaut de Night Call, c'est qu'on est la plupart du temps spectateur, et là où on attends à réaliser un véritable travail de déduction pour trouver le tueur, le jeu s'en occupe plus ou moins tout seul.
Les seuls réels moments où l'on vous laisse le choix, c'est lors des conversations avec les clients, avec un système de dialogue à choix multiples, et lors de la nuit 7, où vous devrez désigner un coupable en recoupant les indices sur votre tableau.

Là où réside la force du jeu, c'est son côté narratif, ainsi que son ambiance. Les relations entre vous et vos clients sont sujettes à évoluer si vos courses se passent bien, et on prends plaisir à prendre certaines personnes dans notre taxi. Le jeu nous surprends parfois avec des événements pour le moins...étrange, ce qui permet de réellement donner un sentiment d'immersion et d'empathie avec le chauffeur que l'on incarne.
screen
Cependant, le vrai problème, c'est la répétitivité du titre. Chacune des 3 enquêtes se déroule exactement de la même manière, et sans aucune continuité entres elles. C'est-a-dire que si vous développez votre relation avec tel client pendant une enquête, en démarrant une enquête différente, cette relation reviendra à zéro, et vous serez obligés de vous retaper les mêmes séquences de dialogues que vous avez déjà vécues.
Malgré 3 modes de difficulté (Histoire, Normal, Défi), qui n'agissent que sur votre temps, argent et consommation d'essence, on finit par tourner en rond, avec ce sentiment désagréable que l'ensemble pourrait clairement aller bien plus loin.

Au final, Night Call jouit d'une réalisation superbe autant graphiquement, que musicalement, et le soucis du détail appliqué à chaque client et leur personalité à chacun permet de dérouler une histoire agréable, surprenante et qu'on a plaisir à lire. Et oui, c'est aussi ça les taxis parisiens!
Malgré tout ça, le jeu souffre d'un gros problème de répétitivité qui aurait pu être enrayé en donnant une continuité scénaristique aux 3 enquêtes, et c'est bien dommage, puisqu'on a juste un sentiment de frustration lorsqu'on doit recommencer "à zéro".
Une oeuvre narrative sympathique à parcourir, mais qui finira par prendre la poussière dans la bibliothèque une fois les 3 enquêtes réussies.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Night Call (PC)

Plateformes : PC

Editeur : Raw Fury

Développeur : Monkey Moon et BlackMuffin

PEGI : 12+

Prix : 19,99 €

Aller sur le site officiel

Night Call (PC)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 6/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Night Call (PC) :

0