Atomicrops (PC, PS4, Xbox One, Nintendo Switch)

 

Publié le Vendredi 29 mai 2020 à 12:00:00 par Riwan Hervouet

 

Atomicrops (PC, PS4, Xbox One, Nintendo Switch)

Une plante avec des yeux et une bouche ? (Une femme quoi)

Atomicrops est un jeu mêlant Stardew Valley et Rogue-Like. Après plusieurs mois d’accès anticipé, le jeu vient de sortir sur PC, PS4, Xbox One et Nintendo Switch. Il est édité par Raw Fury et développé par Bird Bath Games.

Vous incarnez une personne qui vient d’hériter de la ferme de son oncle, sauf qu’un cataclysme nucléaire s’est abattu sur le monde. Et vous allez désormais devoir suivre le slogan du jeu : Plantez. Épousez. Tuez.
Votre objectif est donc de planter des plantes et de tuer toutes les saloperies qui essayeraient de bouffer vos plantations. Pour agrandir votre petit terrain, il vous faudra attaquer les camps de base desdites saloperies pour obtenir des matériaux et ainsi travailler le sol et récupérer des graines. Après avoir survécu à chaque nuit, un hélicoptère viendra vous chercher le matin, que vous le vouliez ou non. Et on recommence, afin d’améliorer son score, et d’arriver le plus dans le jeu. Parce qu’étant aussi un Rogue-Like, quand vous mourrez le jeu supprime votre sauvegarde et n’enregistre que votre score.

On va donc aborder les trois grands principes du jeu, à savoir : Plantez, Epousez, et Tuez.

Plantez. Pour planter vous aurez à votre disposition une bèche / scythe qui vous servira à labourer les parcelles utilisables, enlever les mauvaises herbes et planter les graines dans le sol. Vous allez ensuite devoir les arroser à l’aide d’une sorte de jet d’eau qu’il faudra recharger. Vous pourrez aussi récupérer de l’engrais, un truc violet bizarre qui ne ressemble à rien, sur des mauvaises herbes ou sur les cadavres des saloperies mutantes. Pour planter des graines, il vous faut… Des graines. Et des graines vous n’en avez pas des silos entiers… vous n’en avez d’ailleurs vraiment pas beaucoup. Pour récupérer des graines, il faudra aller dans des campements des bestioles mutantes (le plus efficace), ou alors enlever des mauvaises herbes. Après chaque kidnapping d’hélicoptère le matin, vous allez pouvoir échanger vos récoltes contre des pépites d’or qui vous permettront d’acheter des améliorations ou des objets, et vous donnerons par la même occasion votre score. Il y a aussi la possibilité d’acheter des animaux pour automatiser certaines tâches, comme la vache qui va arroser à votre place.


Epousez. Le mariage n’est clairement pas aussi important qu’on nous le présente. En gros, vous allez pouvoir planter des roses, et les utiliser pour acheter, pardon flirter avec différents personnages présents dans le lieu où vous conduit l’hélico. Une fois marié, vous pourrez vous faire aider de votre moitié. Ou de vos moitiés d’ailleurs, puisque la polygamie est autorisée.

Tuez. Maintenant le massacre ! Pour combattre le jeu nous offre la possibilité de tirer avec son fusil. C’est tout. Vous allez pouvoir évidemment améliorer votre arme de base. Vous allez pouvoir affronter une chiée de bestioles, inutiles pour la plupart, comme des taupes qui tirent des lasers. Le niveau de difficulté des bestioles va augmenter après un certain nombre de jours. Vous aurez aussi l’occasion d’affronter régulièrement des boss qui voudront s’attaquer à votre misérable champ contenant trois plants de patates mutantes.

Certains points sont vraiment très sympas et font plaisir : on peut travailler le sol en se déplaçant, et l’arrosage peut se faire avec une certaine distance. Le fait d’accélérer la croissance des plantes et de les fusionner pour en faire une plus massive grâce aux engrais est vraiment très cool. Il y a aussi les graphismes qui sont colorés et loufoques, ce qui est plutôt sympathique, et qui lui donne une identité remarquable.

Cependant, plusieurs points m’ont beaucoup frustré. Un des premiers est le déplacement du personnage : en plus de ne pas être très rapide, on ne peut pas faire de roulades ou esquiver les projectiles. Il y a aussi un problème avec le fait que tous les ennemis les plus communs soient impossibles à rattraper, parce qu’ils ont la même vitesse que le joueur.
Les ennemis ont encore d’autres défauts : le premier truc qui m’a exaspéré, c’est la présence des taupes. Elles sont constamment là à nous emmerder. Elles n’ont aucun intérêt et ne font que perdre du temps et parfois des points de vie. Même si c’est assez rare qu’elles touchent. Un ennemi sans intérêt en somme. Plus globalement, les ennemis n’ont pas beaucoup de patterns très intéressants, ni très durs. La difficulté vient de leur grand nombre, de la portée relativement courte du fusil, et du taux d’apparition de cœurs supplémentaires (de la vie en plus) assez bas. On n’en regagne que très rarement. Des points de détails qui peuvent facilement être corrigés dans des mises à jour futures, mais qui en attendant sont gênants.
 
Je n’ai pas trop vu non plus l’intérêt de la mécanique du mariage qui semble importante aux yeux des développeurs, vu qu’elle n’arrive pas forcement tôt, et qu’elle n’a pas l’air d’être la plus intéressante. Elle ne change pas grand-chose et n’apporte rien de plus au jeu.

En bref, Atomicrops est un petit jeu indépendant qui mélange deux genres de jeu très différents, ce qui pourra plaire à certains. Le jeu présente des défauts non pas rédhibitoires mais agaçants, qu’on espère voir corrigés au plus vite. Le plus gros problème reste celui du rythme du gameplay, ce qui est normal pour un jeu qui mélange deux styles radicalement opposés. Bref, un jeu un peu frustrant, mais qui reste une expérience sympathique.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Atomicrops (PC, PS4, Xbox One, Nintendo Switch)

Plateformes : PC - Wii U - Xbox One - PS4

Editeur : Raw Fury

Développeur : Bird Bath Games

PEGI : 12+

Prix : 14,99 €

Aller sur le site officiel

Atomicrops (PC, PS4, Xbox One, Nintendo Switch)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 6/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Derniers Commentaires

- À quoi jouez vous ce week-end ? par clayman00

- À quoi jouez vous ce week-end ? par jymmyelloco

- Le dessin du jour de Solène par jymmyelloco

- Waifu Uncovered par Tirelipimpon

- L'Edito du dimanche par Azu

- Ennio Morricone n'est plus par Azu

- L'Edito du dimanche par jymmyelloco

0