Asus Rog Strix G17, la nouvelle machine de guerre d'Asus

 

Publié le Jeudi 25 février 2021 à 12:00:00 par Théo Valet

 

Asus Rog Strix G17, la nouvelle machine de guerre d'Asus

Plus performant que jamais

Nous avons testé le nouvel Asus ROG Strix G17.

Pour la petite histoire, la gamme « ROG Strix » désigne les PC d’Asus conçu spécialement pour le gaming. Ils ont donc des performances accrues et sont pensé pour balancer du 60 FPS sur n’importe quel jeu actuel.

Le G17 est le petit dernier de la gamme, il est sorti fin février et embarque toutes les dernières technologies de composant gaming. On se retrouve donc avec un processeur AMD Ryzen 9 3.3 GHz, une carte graphique NVIDIA GeForce RTX 3070, un IGPU AMD Radeon et une mémoire de 8 GB avec un SSD de 1 To.

imageL’écran mesure 17.3 pouce (d’où le nom G17) et propose une résolution Full Haute Définition (ou FHD) 1980 x 1080 en 16 : 9 avec un taux de rafraîchissement de 300 Hz. Je ne vous cache pas que j’en ai pris plein les yeux.

Son clavier est mécanique avec chacune des touches rétro-éclairées en RGB. Une bande LED vient compléter l’éclairage RGB, transformant votre chambre en boîte de nuit à chaque session de jeu. Vous pouvez bien évidemment éteindre ces LED en paramétrant tous les réglages du PC via l’application Armoury Create. Cette application, très connue des habitués d’Asus, est encore plus complète que précédemment. Elle permet non seulement de régler les LED du PC, mais aussi tout ce qui touche aux performances et à la batterie selon ce que vous faites sur votre machine. Vous pouvez aussi accéder à un raccourci pour arriver directement sur le store Asus, vous permettant de suivre l’actualité Asus et d’acheter les derniers jeux en vogue.

Je ne suis habituellement pas un grand fan de paramétrage, mais je dois avouer que je me suis bien amusé à tout paramétrer. Vous pouvez en plus réorganiser entièrement Armoury Create avec vos propres raccourcis. Vous pouvez aussi choisir le style de l’application selon les trois gammes d’Asus. Le mode ROG permet d’avoir un style de «Gamer». Le mode TUF permet d’avoir un style un peu plus sérieux et propre. Le dernier mode, qui correspond au style Asus de base, est plus normal pour les utilisateurs qui ne cherchent que la simplicité. C’est une très bonne idée qu’à eu Asus de laisser ce choix.


image
 
Le ROG Strix G17 embarque aussi en son cœur un nouveau système de refroidissement avec ces quatre ventilateurs « Arc Flow » et leurs 84 pales sensés refroidir bien mieux le PC et réduire aussi son bruit (4 % moins bruyant). Ce nouveau système change pas mal le Design du PC et ce n’est pas pour nous déplaire.

Pour ce qui est du son, Asus a boosté le tout avec deux haut-parleurs Smart Amp dirigés en direction du joueur devant son PC. Ce changement permet à vos oreilles de mieux capter les différents sons. Quand vous jouez avec un casque, vous vous retrouvez avec la technologie Dolby Atmos 5.1.2 qui vous immerge parfaitement dans le jeu. Le PC possède aussi la technologie « Two-Way Al Noise Cancelation » qui filtre les bruits gênants (notamment ceux de votre clavier mécanique) et permet de bien entendre vos amis en partie en ligne (ou en télétravail).

imageConcernant l’autonomie, le PC est doté d’une batterie Li-ion 90 W/h. Elle fait très bien le boulot et permet une bonne durée de vie hors secteur. Je vous conseille quand même de jouer sur secteur pour ne pas vous retrouver avec des problèmes de capacités en jeu.

Asus a aussi travaillé sur le pavé tactile en améliorant sa taille. Il est désormais plus grand de 85 % que ces prédécesseurs. La zone d’action est donc plus grande et il est bien plus agréable de naviguer avec.

Pour revenir au PC en lui-même, et notamment à ses mensurations, vous vous retrouvez avec une machine de 39,5 cm par 28.2 cm précisément et épais de 2.34 cm. Il fait à peu près la même taille que ces prédécesseurs même s’il pèse moins lourd avec ces 2.7 kg qui le rendent bien plus agréable à transporter.

La connectique n’est évidemment pas en reste avec un chargeur type C placé à l’arrière et un port de charge classique. Trois ports USB sont aussi présent, répartis de la sorte : un à l’arrière et deux à gauche. Il a aussi un câble RJ 45 et un port HDMI, tous deux placés également à l’arrière. Enfin, on retrouve une prise Jack placé à gauche. Si vous avez bien suivi, il n’y a aucun port à droite.

Le PC est disponible en deux couleurs : Original Black (donc noir mat) et Eclipse Gray (gris mat). Personnellement, je me suis retrouvé avec la version noire.

Après cette présentation aussi complète que possible, il est temps de passer à mon test personnel sur cette machine de guerre. Avant toute chose, je dois vous avouer que je suis habituellement un fan de la marque Asus ROG. Je possède actuellement un Asus Rog Strix 17 datant de 2019 et j’en suis plutôt satisfait. Cette Asus Rog Strix G17 a donc été un gros changement pour moi étant donné l’évolution de la technologie depuis maintenant trois ans.

Dès que j’ai ouvert le carton et déballé la bête, j’ai été directement conquis par le nouveau design. L’esthétique est plus sobre et moins futuriste que les précédents. On se retrouve avec un PC plus fin et au design, je trouve, plus soigné.

imageJ’ai par la suite démarré le PC et failli mourir d’un arrêt cardiaque lorsque le bruit du logo ROG m’a percé les deux tympans. Mis à part ce léger désagrément, le PC en jette. Il démarre très vite et on peut remercier son SSD. Le bandeau de LED éclaire joyeusement le PC et le clavier rétro-éclairé rend très bien avec des lumières bien plus propres que celles de mon Rog Strix 17. J’ai beaucoup aimé la douceur avec lequel s’ouvre et se ferme le PC. Le passage aux charnières métallique est une très bonne idée, c’est certes moins beau, mais c’est terriblement plus solide.

Après ça, j’ai commencé à télécharger mes jeux et à regarder des vidéos sans casque. Là aussi, je n’ai pas été déçu. L’écran est magnifique et je ne vous cache pas que regarder les vidéos en 4k 2160p, ça en met plein les yeux. Le son est lui aussi très convaincant en étant bien spatialisé. Le silence du PC en temps normal met très bien en valeur les nouveaux haut-parleurs.

Pour le clavier mécanique, j’ai aussi été surpris par son ergonomie. Les touches sont plus petites (et surtout la touche entrée) mais c’est très plaisant de taper des textes dessus. Après un temps d’adaptation, tout roule comme sur des roulettes.
La réduction des touches permet non-seulement d’avoir un pad plus grand, mais aussi d’avoir des repose-poignets agrandis. On a donc un grand espace pour poser ces grandes mains (dans mon cas) et on est donc plus à l’aise pour utiliser le pad. Encore un bon point pour ce nouvel Asus Rog.

Après avoir attendu quinze minutes que mes jeux s’installent, je remercie d’ailleurs la fibre et la nouvelle Wi-Fi 6, je suis rentré dans le vif du sujet, à savoir les jeux vidéo. J’ai donc testé une petite liste de jeux allant de gourmand à moins gourmand. On a donc dans le lot Apex Legends, Call of Duty Warzone et Cyberpunk 2077.

Commençons donc avec Apex Legends où j’ai comme pour les autres jeux poussés les performances à fond. Aucun problème à signaler, les 60 FPS restent et ne sourcillent pas. Au bout de quelques heures de jeu, les ventilateurs se font entendre, mais ce n’est pas non plus assourdissant. Le nouveau système de refroidissement fonctionne très bien et mon bureau n’était pas brûlant comme c’est le cas avec mon PC actuel. J’ai beaucoup joué avec des amis à Apex et c’est vrai qu’ils m’ont directement fait remarquer que le son de mon micro était meilleur, avec bien moins de bruits parasites.

image

Pour ce qui est de Warzone, c’est pareil. Le PC n’a aucun mal à le faire tourner avec les performances à fond. De base, je suis joueur manette, mais pour ce jeu que je découvrais, j’ai essentiellement joué au clavier et à la souris. Je dois dire que j’ai apprécié l’expérience. Le clavier est confortable et les touches sont parfaitement réactives.

image

Pour finir, je me suis régalé sur Cyberpunk 2077. Enfin, je me suis régalé sur la fluidité et la beauté du jeu en Ray Tracing Ultra. Pour ce qui est du jeu en lui-même, c’est un autre débat. C’est la première fois que je jouais avec le fameux Ray Tracing et c’est vrai que ça brûle la rétine tellement c’est beau. Entre cette technologie et l’excellente qualité de l’écran, j’ai été gâté. Je me suis même surpris à passer du temps à seulement me balader dans Night City pour profiter de la beauté du jeu. En configuration ultra, le jeu navigue entre 45 et 60 FPS sans jamais descendre en dessous. Tout est très fluide et il n’y a vraiment aucun ralentissement ou freeze.

image

Je pense donc que si le PC peut faire tourner Cyberpunk sans problème, il peut faire tourner pour le moment n’importe quoi sans problème. J’avoue quand même que j’aurais aimé voir ce qu’il donne sur Flying Simulator, mais bon.

Après avoir dressé un portrait assez flatteur du PC, il est temps de lui taper un peu sur les doigts pour certains aspects qui m’ont moins plus.

imageEt honnêtement, le seul truc qui m’a vraiment dérangé sur ce nouveau ROG Strix réside dans la disposition des différents ports. Comme je l’ai dit, il n’y a rien sur le côté droit du PC. On se retrouve donc à l’arrière avec un port USB, les deux ports de charge, le port RJ-45 et le port HDMI. Pour les deux derniers ce n’est pas dérangeant voir très pratique même, mais dans le cas du port USB, je ne suis clairement pas convaincu. On se retrouve à devoir tourner le PC à chaque fois qu’on veut brancher une souris à droite et c’est très pénible. Pour ce qui est des ports de charge, c’est pratique dans certains cas, mais dans d’autres, c’est l’enfer. Ça nous emmène au deuxième mauvais point, à savoir la longueur du câble de charge. C’est simple, il est ridiculement court. Il suffit que vous ayez un bureau un peu haut et vous passerez cinq minutes à chaque fois pour brancher votre PC sur secteur. Je ne comprends pas trop ce changement étant donné que celui que j’ai pour mon PC actuel est très long. C’est très pratique quand j’ai besoin de me brancher sur une prise éloignée (comme dans une salle de cours par exemple).

Le troisième point qui m’a chiffonné concerne les accessoires du PC qu’on doit payer en plus. Autant payer pour une souris, un sac ou un tapis de souris, je comprends. Mais devoir payer cher pour un adaptateur type C vendu 30 € ou une caméra qui n’est pas présente de base ça fait un peu mal. D’autant plus que la caméra Rog GC21 coûte quand même 84 €. Une petite webcam intégrée dans l’écran n’aurait pas fait de mal. Surtout en période de pandémie où on passe notre temps en visioconférence.

A part ça, je peux pointer du doigt l’unique disque dur du PC. Forcément, 1 To de stockage c’est assez restreint si vous comptez jouer et travailler avec le Asus ROG Strix G17.

En mettant de côté ces problèmes d’ergonomie, je dois dire que j’ai été très convaincu par ce PC. Les capacités sont là, le PC est beau et très bien pensé pour les déplacements. C’est un ROG dans la lignée des précédents. Je pense qu’Asus tient la bonne formule pour peaufiner son travail sur les futures générations et nous sortir le PC portable parfait.

Etant donné son prix, c’est typiquement le genre de PC que je pourrais acheter si je devais remplacer le mien aujourd’hui.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Asus Rog Strix G17, la nouvelle machine de guerre d'Asus

Plateformes : PC

Editeur : Asus

Développeur : Asus

PEGI : 3+

Prix : 1999,99 €

Aller sur le site officiel

Asus Rog Strix G17, la nouvelle machine de guerre d'Asus

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0