Siege Survival Gloria Victis (PC)

 

Publié le Jeudi 24 juin 2021 à 12:00:00 par Théo Valet

 

Siege Survival Gloria Victis

Le digne héritier de This War Of Mine

imageVous connaissez sans doute This War Of Mine, le jeu de survie développé et édité par 11 bit Studios. Siege Survival Gloria Victis se place dans la même lignée. Il s’agit d’un autre jeu de survie développé par Black Eyes Games et Fish Tank Studio, deux studios indépendants encore peu connus. Il est cependant édité par Ravenscourt qui s’est occupé récemment de Play Dice Legacy, ou encore Let’s Sing, 9 Monkeys of Shaolin ou Ash of Gods.

Dans Siege Survival Gloria Victis, vous vous retrouvez dans une cité médiévale assiégée. Vous contrôlez des civils qui vont devoir tout mettre en œuvre pour survivre, mais aussi pour aider les troupes de la cité en leur fournissant les ressources nécessaires afin qu’ils repoussent les envahisseurs.
Retranché dans le château au milieu de la ville, vous construisez une vraie base afin de produire de la nourriture, fabriquer des armes et réparer l’équipement des troupes de la ville. La nuit, vous organisez des expéditions afin de récupérer tout ce que vous pouvez trouver. Certains passages seront bloqués par divers obstacles que vous pourrez débloquer grâce aux divers objets que vous aurez construits dans votre base.

Dans l’idée, Siege Survival Gloria Victis reprend le même système principal que pour This War of Mine. On sort la nuit et on s’occupe de notre camp le jour. Sauf que dans Siege Survival, le jeu est en 3D isométrique avec une caméra libre de tout déplacement. Ce choix change beaucoup de choses. L’espace de jeu étant bien plus grand, il va falloir jouer avec la caméra pour voir ce qui se trouve autour de nous. C’est encore plus flagrant lors des sorties où on se retrouve dans une zone gigantesque qu’on dévoile au fur et à mesure en débloquant des chemins. La ville est en plus occupée par des ennemis qu’il va falloir prendre en compte si vous ne voulez pas vous faire attraper et tuer.


imageDans This War Of Mine, nos personnages n’étaient déjà pas bien solides, mais dans Siege Survival c’est pire. Les combats sont donc très peu nombreux et la fuite est privilégiée. Les ennemis sont d’ailleurs assez intelligents et ne lâchent pas l’affaire une fois que vous êtes repéré. Ils nous poursuivent et peuvent tirer des flèches quand on commence à les distancer.
L’un des problèmes du jeu ressort à ce moment-là. A cause de problèmes de lisibilité, on ne voit pas bien où on en est niveau point de vie. Dans This War Of Mine, c’était écrit noir sur blanc sur la fiche personnage, mais ici avec les logos, on comprend moins bien à quel point on est mal. C’est un des gros problèmes du jeu.

Afin de semer les ennemis définitivement, on peut soit rentrer au château, ou alors se cacher dans certaines cachettes disposées un peu partout en ville. Ces dernières sont d’ailleurs très bien réparties sans pour autant faciliter le jeu plus que de raison.

Pour aller dans des cachettes ou alors pour fouiller des endroits, c’est assez simple. Il suffit de cliquer sur l’icône qui s’affiche sur la zone de jeu et notre personnage s’y rend et fait l’action automatiquement. En cliquant deux fois, on peut accélérer mais on fait bien évidemment plus de bruit. Pour ce qui est des déplacements, c’est le même système, on clique, le personnage avance là où on a cliqué.

imageCertains endroits de la ville amènent de la narration lorsqu’on clique dessus. Cette narration prend place avec des événements textuels qui peuvent être résolus selon plusieurs choix que vous avez. Vous pouvez croiser de nouveaux personnages à recruter ou non, découvrir un lieu spécial qui amène de nouveaux éléments, etc. Les choix proposés sont très souvent d’ordre moral, mais parfois vous devrez avoir un certain objet pour débloquer un embranchement. Dans tous les cas, c’est bien amené et toujours très intéressant.

Au niveau technique, je suis un peu plus mitigé. D’un côté, le jeu est beau, avec une cinématique d’introduction très réussite et tout. D’un autre côté, les sons du jeu ne sont pas tous réussis et le pire réside dans l’optimisation général du jeu. Ce dernier subit souvent des ralentissements intempestifs qui sont un peu pénibles et incompréhensibles. La configuration requise pour jouer dans de bonnes conditions n’étant pas non plus extravagante.

Rajouter à ça une interface pas toujours très lisible avec des textes petits, des informations qui se chevauchent et autres. On se retrouve avec un jeu très fun et très prenant, mais qui pêche par son côté technique.

imageJe suis peut-être un poil gentil sur la note étant donné les problèmes soulevés, mais j’ai vraiment apprécié Siege Survival Gloria Victis. C’est même un petit coup de cœur à vrai dire. De base, je suis un gros fan de This War of Mine, j’y joue encore aujourd’hui même si je suis très mauvais. Alors un jeu dans la même lignée m’a forcément accroché. Le jeu est plus simple que son modèle, mais reste assez technique dans sa gestion des ressources et des personnages. Les journées passent vite et il faut absolument trouver des astuces afin d’être efficace. Le système de Bastion avec les soldats à aider est très stressant, mais très bien pensé car il complexifie le tout de manière agréable et maline.
Certains éléments sont évidemment un peu énervant comme certains objets qui ne servent qu’une seule fois avant de se briser ou encore la construction qui se fait mettre en pose à la fin de la journée, mais ça reste très sympa dans son ensemble.

imageLe contexte narratif m’a particulièrement marqué de par sa présence. On se sent vraiment en temps de guerre. Les cadavres jonchent la ville, les rats se baladent allégrement et les soldats ennemis ne font pas de prisonniers. C’est LE gros point fort du jeu à mon sens.

Le jeu possède pour le moment qu’une campagne solo pouvant être joué selon plusieurs modes, faisant varier la difficulté. Il y a aussi un éditeur de campagne qui vous propose de faire votre propre histoire en créant tout de A à Z. Il est très complet mais assez technique à utiliser. Il est donc réservé au fan de création de niveau.
La campagne seule saura vous occuper une bonne douzaine d’heure selon comment vous jouer. J’espère de tout cœur que des mises à jour viendront ajouter du contenu, et même pourquoi pas une autre histoire pour continuer à s’amuser.

Siege Survival Gloria Victis est disponible seulement sur PC pour la modique somme de 24,99€. Lancez-vous, ça vaut le détour !

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Siege Survival Gloria Victis (PC)

Plateformes : PC

Editeur : Ravenscourt

Développeur : Black Eyes Games et Fish Tank Studio

PEGI : 18+

Prix : 24,99 €

Aller sur le site officiel

Siege Survival Gloria Victis (PC)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 9/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Derniers Commentaires

- L'Edito du Dimanche par clayman00

- L'Edito du Dimanche par Cedric Gasperini

- L'Edito du Dimanche par Cedric Gasperini

- L'Edito du Dimanche par Citan

- L'Edito du Dimanche par jymmyelloco

- L'Edito du Dimanche par Citan

- A quoi jouez-vous ce weekend ? par clayman00

0