Tales of Arise (PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series, PC)

 

Publié le Jeudi 7 octobre 2021 à 12:00:00 par Vincent Cordovado

 

Tales of Arise (PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series, PC)

Le grand renouveau ?

imageHistoire de fêter dignement les 25 ans de la série Tales Of, Bandai Namco a décidé de marquer le coup avec ce Tales of Arise qui nous a été présenté, ni plus, ni moins, comme étant l’épisode du changement pour la franchise. Bon, pas de bol, il n’est finalement pas sorti en 2020, mais en 2021, et donc, pour le coup, c’est plutôt pour fêter les 26 ans de la série, mais bref, on lui pardonnera largement ce retard, tant, vous allez le voir, il tient ses promesses et se positionne comme l’un des JRPG majeurs de cette fin d’année 2021. Je vous explique pourquoi.

Ce nouveau Tales Of nous conte l’histoire de deux planètes jumelles : Rena et Dahna. Trois cents ans avant les évènements du jeu, les habitants de Rena, les Reniens, ont décidé d’aller rendre une petite visite de courtoisie à leurs voisins Dahnien en les envahissant dans la joie et la bonne humeur et en réduisant toute la population en esclavage, l'obligeant à bosser dans des conditions inhumaines, pour extraire de l'énergie astrale. Au moment du jeu, 300 ans plus tard, donc, on incarne Alphen, un jeune homme amnésique, au visage dissimulé par un masque et qui a la faculté d’être insensible à la douleur. Très rapidement, son destin va croiser celui de Shionne, une jeune femme Renienne en fuite. Ensemble, ils vont faire chemin commun pour parvenir à combattre les 5 seigneurs reniens qui dirigent Dahna et libérer le peuple à qui appartient ses terres. On découvre que les seigneurs participent au Tournoi de la Couronne, une compétition qui permet d’élire le souverain de Rena, en fonction de la quantité d’énergie astrale récoltée. D’où l’utilisation des Dahniens comme main-d'oeuvre pour la prélever. Je ne vous en dirais pas plus, mais sans être fou, le scénario de ce Tales Of Arise fait le job. On passe par tout un tas d'émotions et de ce côté-là, c’est réussi. Avec pas mal de moments touchants et quelques retournements de situations qu’on a pas forcément vu venir.

imageClairement, si ce Tales Of Arise n’échappe pas à quelques poncifs du genre, entre le mec amnésique, l’héroïne qui se la joue vénère mais avec un grand cœur, une romance qu’on devine et certains personnages qui visuellement, nous font penser qu'on aura droit à certains archétypes, il réussit clairement à s’en sortir et à être bien au-dessus de ça. J’ai trouvé que le titre ne tombait pas dans le mièvre et frappait juste quand il le fallait, avec un bon degré de maturité dans les sujets abordés. Et ça, c’est aussi parce que ce Tales Of Arise réussit à créer l’alchimie nécessaire pour qu’on s’attache totalement aux différénts personnages de notre équipe.

imageC’est dû notamment à la présence de saynètes qui permettent de mieux connaitre les membres de notre équipe. Chacun à sa propre histoire, ses propres idées et points de vue et c’est très intéressant dans le sens où l’on a des membres des deux peuples. Que le sujet soit sérieux ou non, cela permet d’accentuer leurs liens, de marquer les ressemblances et soulever les différences. Ces moments sont attachants et clairement, ils contribuent au fait qu’on s’attache à nos personnages. Si personnellement, j’ai adoré cet aspect, avec des saynètes animés dans le plus pur style manga, certains pourront regretter que c’est peut-être trop verbeux. Clairement, le titre en contient plus de 300 et je pense que certains se plaindront que ça puisse être long et casser le rythme.


imageRPG oblige, on a donc droit à de nombreux combats qu’on déclenche en allant au contact des ennemis présents dans le paysage. Ici, pas de tour par tour, on est sur du A-RPG. Un A-RPG survitaminé qui plus est. Outre les classiques attaques normales, l’esquive ou la garde, chaque personnage possède des Artes, le nom des techniques dans l’univers de ce Tales Of. Il y en a de tout type, pour buffer, débuffer, soigner, attaquer physiquement ou avec de la magie. Certaines techniques passent par la consommation de PS dont la jauge est commune à l’équipe, d’autre par la consommation de JA qui sont finalement des points d’action qui se remplissent de nouveau lorsqu’on patiente un peu. A côté de ça, on a également droit à divers supers coups, seul ou à deux et à un Hors-limite qui correspond à un état de transe durant lequel on peut balancer des Artes sans consommer de JA et terminer le tout en déclenchant une attaque dévastatrice des plus spectaculaires. Chaque personnage a son style de combat et on peut passer de l'un à l'autre facilement. D'ailleurs tous les combattants participent aux affrontements puisque même ceux en dehors de l'équipe active peuvent balancer des coups de temps à autres et on peut changer les membres de notre équipe à tout moment pour adopter la meilleure stratégie.

imageForcément, avec des combats qui sont hyper dynamiques et spectaculaires, on est parfois face à des situations un peu confuses, notamment contre les boss à la taille imposante. Et le problème, c’est que les boss frappent généralement fort, qu’il faut esquiver au bon moment et que ça pète tellement de partout que ce n’est pas toujours des plus lisibles. J'ai terminé le titre en normal, j'ai constaté que c'était parfois confus, mais pour autant, je n'ai jamais eu à pester contre une fréquence trop élevée de mort à la con, faute de lisibilité de l'action. De même l'IA se débrouille très bien avec la possibilité de choisir différentes stratégies qu'on peut modifier en plein combat.

A l’issue des combats, on gagne donc de l’XP, permettant de gagner des niveaux, ainsi que des PC et des points. Les points servent à remplir une jauge qui, lorsqu’elle est remplie, permet d’appliquer un bonus de gain d’XP, des PC et de points. Les PC, eux, permettent de débloquer des compétences et lorsqu’on a réussi à débloquer toutes les compétences d’une catégorie, on gagne un bonus sur une statistique pour notre personnage. Bref, là encore, c’est très complet.  

imageGrosso modo, le titre se termine en 35-40 heures. Bien plus si vous passez par la case des quête annexes où l’on en retrouve soixante-dix, allant de la quête FedEx aux monstres géants à affronter. A côté de ça, on a droit à une arène de combat, un bon paquet de recette à récupérer, un ranch à gérer, des hiboux ou des artefacts à trouver ou encore la possibilité de récupérer des collectibles pour forger ou améliorer nos équipements, bref, il y a largement de quoi s'occuper. Les heures défilent rapidement tant le jeu est agréable à parcourir.

Les environnements traversés sont variés, certains sont magnifiques et on ne peut que constater que le moteur du titre fait bien le taff. Et globalement, c'est un plaisir pour la rétine. Bon,tout n'est pas parfait, car ce Tales of Arise souffre d'un problème de clipping, avec des éléments qui apparaissent d'un coup, notamment lorsqu'on court, mais ce n'est en rien génant. De même, sur PS4 Fat, il souffre d'un certain problème de fluidité durant les affrontements, mais rien de bien gênant pour profiter de l'aventure. Côté bande-son, là encore, c'est une réussite, avec des accompagnements en accord avec les lieux visités ou l'action à l'écran. Le tout renforce l'immersion.


Vous l'aurez compris, ce Tales of Arise a su me séduire. S'il ne révolutionne pas le genre, il a de très sérieux arguments pour plaire aux amateurs de J-RPG. Beau, long, riche, prenant, c'est clairement un coup de coeur pour ma part. On pourra lui reprocher d'être un peu trop verbeux, de proposer un bestiaire qui est loin d'être inspiré et qui manque de variété et une lisibilité des combats pas toujours au top, mais pour le reste, c'est du tout bon. A faire absolument pour les amoureux des J-RPG.

Comme d'hab, le test en version vidéo, avec que des morceaux maison du jeu dedans :

 

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Tales of Arise (PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series, PC)

Plateformes : PC - Xbox One - PS4 - PS5 - Xbox Series

Editeur : Bandai Namco

Développeur : Bandai Namco

PEGI : 16+

Prix : 69,99 €

Aller sur le site officiel

Tales of Arise (PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series, PC)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 9/10

 

 

0