The Artful Escape (Xbox One, Xbox Series, PC)

 

Publié le Jeudi 9 décembre 2021 à 12:00:00 par Vincent Cordovado

 

The Artful Escape (Xbox One, Xbox Series, PC)

Keep on rockin'

imageMaintes fois repoussé, The Artful Escape a finalement débarqué sur Steam, Xbox One, Xbox Series et dans le Game Pass, en septembre dernier. Oui bon, on n'est plus vraiment dans les temps pour vous en faire le test, mais à la fois, l'expérience est tellement atypique qu'après l'avoir tout récemment testé, on a eu envie de vous en parler, ne serait-ce que pour que vous y jetiez un coup d'oeil. Si vous aimez les solos de guitare tout en finesse, l'adrénaline de la scène et que jouer à un jeu qui ressemble probablement à un trip sous acide, sans acide, ne vous fait pas peur, vous êtes à la bonne adresse.

The Artful Escape est la première production du studio australien Beethoven & Dinosaur. Elle est portée par Johnny "Galvatron", membre fondateur et guitariste principal du groupe éponyme : The Galvatron. On y incarne Francis Vendetti, un jeune adolescent de 17 ans qui vit dans l'ombre de son oncle, John Vendetti, légende de la musique folk décédée. Egalement musicien, il est écrasé par le poids de ce lien à tel point qu'il n'imagine pas faire autres choses que de la folk. Pourtant, ce que préfère Francis, c'est le rock et les solos de guitare à la fois langoureux, pleins de pinch harmonic, de vibrato, de swipping et de tapping. Un vrai shredder dans l'âme. Avant son premier concert public, il se retrouve embarqué malgré lui dans un voyage aux confins de l'univers. Un univers bien à part, fait de néons, de boeufs avec des créatures cheloux et d'effet laser en tout genre.

imageThe Artful Escape est plus proche d'une expérience que d'un jeu à proprement parler, dans le sens où le gameplay y est réduit à quelques très simples intéractions. On avance tout en jouant de la gratte, en sautant par dessus les obstacles et en profitant des nombreuses rampes et trampolines qui permettent de pouvoir nous déchainer musicalement. De temps à autre, on a droit à un jeu de rythme qui demande de reproduire une combinaison de touches pour faire apparaitre un pont, une plateforme ou vaincre un boss. Mais clairement, cela n'a rien de folichon dans le sens où il n'est pas possible de perdre. Si on foire cette phase, il suffit de recommencer et on a même pas besoin de respecter le rythme. La force de The Artful Escape n'est clairement pas de son gameplay, ni le challenge qu'il propose, mais bien dans tout le voyage contemplatif de 3 heures qu'il offre.

imageThe Artful Escape nous embarque dans un voyage hautement abstrait, plein de personnages chimériques et de décors extravaguants. On se retrouvera à diriger un vaisson poumon, réaliser un solo de folie sur le dos d'une tortue tout en étant poursuivi par un monstre cosmique qui vous nous tuer pour finalement faire un boeuf avec l'un des monstres les plus dangereux de l'univers, juste pour le divertir. Clairement, tout dans ce jeu donne l'impression qu'on a pris un substance illicite. Que ce soit dans les dialoques qui sont souvent sans queue ni tête ou les différents lieux que l'on visite. La direction artistique est d'ailleurs sublime et la beauté des très nombreux plans qu'il propose tranche avec l'aspect simpliste des personnages. On se prend bon nombre de claques avec de nombreux effets Wahou.

imageEt forcément, comme il s'agit d'un jeu sur la musique, vous imaginez bien que la bande-son est simplement magistrale pour tous ceux qui aiment, un temps soit peu, la guitare électrique. Même si le gameplay n'est pas dingue, se retrouver à dévaler une pente, sur les genoux, cheveux au vent en train de réaliser un solo de folie est juste grisant. The Artful Escape ressemble à un énorme trip mais avec, dans le fond, un sujet qui parlera à tous : la quête d'identité. Francis ira jusqu'à se créer un alter ego pour pouvoir exprimer tout son talent et se défaire de ses chaînes, pour finalement accepter qui il est.

Clairement, si vous n'aimez pas la guitare, passez votre chemin, de même, si les jeux contemplatifs ne sont pas votre dada. The Artful Escape est un jeu atypique, un véritable OVNI. Qu'importe si son gameplay n'est pas terrible. On y joue pour le voyage expérimental et contemplatif qu'il propose. En soi, c'est un véritable spectable. A 19,99 € le billet, on se prend 3 heures de show dans la tronche, avec des musiques fabuleuses à savourer le casque vissé sur les oreilles ou le home-cinéma à plein volume.

Vous pouvez retrouver ce test en vidéo, juste en dessous, sur la chaîne de File Dans Ta Chambre. Avec plein de morceaux de jeu dedans.
 

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

The Artful Escape (Xbox One, Xbox Series, PC)

Plateformes : PC - Xbox One - Xbox Series

Editeur : Annapurna Interactive

Développeur : Beethoven & Dinosaur

PEGI : 12+

Prix : 19,99 €

Aller sur le site officiel

The Artful Escape (Xbox One, Xbox Series, PC)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0