Revita (PC, Nintendo Switch)

 

Publié le Jeudi 5 mai 2022 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Revita (PC, Nintendo Switch)

La (Re)vita è bella

imageUn peu comme un lendemain de cuite qui a mal tournée, Revita vous met dans la peau d’un gamin chelou, aux cheveux bleus, se réveillant dans le métro sans aucun souvenir de ce qu’il fait là. Et preuve qu’il a dû se mettre une chouille de tous les diables, il ne se souvient même pas qui il est.

Tout ce que ce gamin sait, c’est qu’il doit grimper la tour de l’horloge. Une tour peuplée de nombreux monstres qui en veulent à son intégrité physique. Parce qu’il n’a peur de rien – et qu’il est un peu feignant – notre héros prend l’ascenseur. Ascenseur qui s’arrête à chaque étage, comme la mauvaise blague d’un enfant qui aurait appuyé sur tous les boutons. Sauf que là, il va falloir purger chaque étage de ses monstres pour pouvoir faire redémarrer l’ascenseur et atteindre le niveau supérieur. Jusqu’à rencontrer un boss de fin.

Ensuite, retour dans le métro pour discuter avec différents personnages, ce qui vous permettra d’en apprendre un peu plus sur vous, votre histoire et vos capacités, mais aussi améliorer armes et équipements. Notez toutefois que, narrée par bribe, l’histoire reste assez floue et passe finalement assez vite au second plan

Puis rebelotte. Retour vers la tour pour un nouveau run.


imageRoguelite oblige, le jeu vous fait recommencer votre « run » au début, à chaque fois que vous mourrez. Vous gardez tout ce qui a été acquis lors des « run » prédécents que vous avez réussi, notez bien. Les niveaux sont aléatoires. Ils sont aussi très courts. Chacun ne vous prendra pas plus d’une ou deux minutes pour le terminer. Vous pourrez récupérer des reliques, dont certaines vous apporteront un malus, soit dit en passant. Mais les reliques, quoi qu’il en soit, sont relativement indispensables pour aller au bout. A vous de bien les gérer.

Vous pourrez même améliorer et décorer la station de métro, votre « hub », au fil de vos gains.

Au niveau du gameplay, on est sur un shoot dual stick. Il vous faudra sans doute un petit temps d’adaptation si vous n’en avez pas l’habitude, mais rien d’insurmontable. D’ailleurs, le jeu n’offre pas une difficulté très importante, même s’il y a quand même un peu de challenge, et s’adresse donc à un public plus varié.

imageAssez joli, avec son Pixel art soigné aux couleurs choisies, assez lumineuses sur fond noir, son ambiance feutrée, ses musiques douces et mélancoliques qui contrastent avec une action très rythmée, Revita est une bonne petite surprise. Si quelques bugs gênants, voire bloquants, viennent ternir l’aventure, il n’empêche que le jeu est plutôt agréable et qu’on y revient toujours avec plaisir.
Il est bourré de bonnes idées : comme par exemple devoir acheter une relique avec un cœur (Points de vie) ce qui vous oblige à des choix stratégiques, pas toujours payants, mais rajoute clairement un vrai challenge à l’aventure.

Au final, donc, Revita reste une bonne surprise, malgré quelques petits défauts comme des bugs persistants ou un level design assez quelconque, qui n’arrivent toutefois pas à entacher le plaisir que l’on prend en jouant. Un bon petit roguelite auquel on s’attache rapidement, efficace et plaisant.

imageimageimage

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Revita (PC, Nintendo Switch)

Plateformes : PC - Switch

Editeur : Dear Villagers

Développeur : BenStar

PEGI : 7+

Prix : 16,99 €

Revita (PC, Nintendo Switch)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 7/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0