Racket Sports Party (Wii)

 

Publié le Mercredi 24 mars 2010 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Ouiiiiii sports

imageLe concept Wii Sports reste très certainement le mieux adapté à la Wii. Et pour le coup, c’est certainement aussi le jeu qui reste le plus joué sur ce support. Wii Sports Resort, sorti l’été dernier, par son succès, n’a fait que réaffirmer cette vérité : les mini-jeux sur Wii, il n’y a pas mieux.
Aujourd’hui, UbiSoft compte surfer sur cette vague avec Racket Sports Party.
 
Le jeu propose de jouer 5 sports de raquette. Tennis, Badmington, raquettes de plage, squash, et ping-pong. Et ? Et c’est tout. Alors certes, sur Wii Sports, il n’y avait que le tennis, le golf, le bowling et la boxe. 4 sports. Là, c’est un de plus… ok… mais Wii Sports était gratuit, lui. Racket Sports Party vous demandera 30 €. Une petite somme, oui, mais une somme tout de même. Reste à savoir s’il les vaut, en fait.
 
Le jeu vous propose de jouer chaque sport sur tout un tas de terrains. Et en incarnant tout un tas de personnages. Pour ne pas, justement, faire trop « Wii Sports », les Mii ne sont pas sélectionnables et il faudra vous contenter de petits bonshommes et bonnes femmes prédéfinies. Vous pourrez toutefois les relooker à l’envi, grâce à tout un tas d’accessoires, vêtements et raquettes. A vous d’en débloquer un maximum. Ces objets seront offerts à chaque victoire, tandis que les nouveaux terrains le seront à chaque victoire de tournoi (certains décors sont très sympas : jouer au squash dans un aquarium est un plaisir... rare).
 
Mode libre, tour du monde, mode fiesta, tournoi amical, championnat amical, entraînement… il y a de quoi faire.
Le jeu libre propose un simple match. Le tour du monde, différentes compétitions à travers la planète, divisé selon chaque sport. Le mode Fiesta propose des règles et conditions décalées, avec par exemple des balles qui rebondissent n’importe comment. Le championnat amical est un mode où les rencontres sont à un contre un et c’est celui qui gagne le plus de match qui l’emporte. Le tournoi amical est un simple tournoi… et l’entraînement… faut-il vraiment dire à quoi il sert ?
 
screenPour jouer, pas de difficulté majeure : on frappe comme en vrai, Wiimote en mains. Le joueur se déplace automatiquement. Notez que le jeu est compatible Wii MotionPlus et caméra motion-tracking (plus besoin de Wiimote, elle reconnaît les gestes de la main).
 
Bon. Plutôt complet, bon enfant, ce Racket Sports Party a des atouts pour séduire. Mais le fait-il vraiment ? En fait, non, pas complètement.
Prenons le tennis, par exemple. Il est sympa, hein. Il est même peut-être un poil plus précis dans sa gestion des balles que Wii Sports. Mais honnêtement, il n’apporte strictement rien de plus que son illustre aîné. Il s’agit là encore d’une question de timing et de faire varier les coups longs/courts et droite/gauche. Pas de quoi s’excitouiller. Frapper tôt la balle reviendra à faire un coup fort, la frapper tard, un coup avec effet… mais il n’y a pas de subtilité, pas de coups vicieux, pas de petites choses qui peuvent rendre la rencontre soit palpitante, soit délirante. C’est simplement du tennis, quoi. Oh, ce n’est pas raté, hein, c’est même assez réussi, mais il manque cette petite étincelle qui donne toute sa saveur au jeu. A ce niveau, on l’appréciera plus en mode fiesta.
Le badminton, par contre, est une vraie réussite. Parce qu’il est un poil raté, en fait. Je m’explique : pas particulièrement difficile, il pourrait même être d’un ennui mortel si l’on ne pouvait frapper à tour de bras pour des échanges délirants, le personnage à peine retombé qu’il ressaute pour smasher encore et encore, rendant les parties nerveuses et les fous rires fréquents. Alors oui, ça ne ressemble pas à du vrai badminton, mais peu importe : ça marche. C’est sans doute le sport le plus réussi, d’ailleurs.
screenLe squash aurait pu valoir son pesant de cacahuètes également si les amortis n’étaient pas si pénalisants pour l’adversaire et ne vous faisaient pas neuf fois sur dix gagner le point. A bannir dès le départ pour plus de fun. Mais sinon, il est plutôt speed et sympathique.
Le ping-pong, lui, est plutôt raté. Il n’apporte pas grand-chose, n’est pas très cohérent dans ses trajectoires de balles et la silhouette de votre joueur en premier plan même effacée, n’en reste pas moins gênante.
Enfin, le tennis de plage est amusant mais plutôt frustrant : le timing est différent de celui du tennis classique ou du badminton et il vous faudra du temps pour vous y faire et arriver à de longs échanges.
 
Allez, il est temps de conclure. Et de préciser que bien entendu, même jouable seul, Racket Sports Party est destiné à être jouer à plusieurs. Seul, il ne vaut pas tripette. Notamment parce que l’IA est d’une nullité affligeante. Mais à plusieurs, il peut éventuellement valoir le coup. Surtout si vous partez dans un gros délire. Du genre à vous obliger à refaire les mimiques des personnages lorsqu’ils perdent ou gagent un point (danser, jeter la raquette en l’air, tomber par terre…).
Mais avouons que techniquement, et je parle surtout du gameplay, le jeu est un brin en dessous de ce que l’on pouvait espérer. Tout comme les sensations. Bref, la qualité globale ne vole pas haut.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Racket Sports Party (Wii)

Plateformes : Wii

Editeur : UbiSoft

Développeur : Asobo Studio

PEGI : 3+

Prix : 30 €

Aller sur le site officiel

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 5/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Racket Sports Party (Wii) :

0