Trials Fusion (PC, PS4, Xbox One)

 

Publié le Jeudi 17 avril 2014 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test de Trials Fusion (PC, Xbox 360, Xbox One)

On va tous s'envoyer en l'air

imageAprès le succès de Trials HD en 2009 puis Trials Evolution en 2012, Red Lynx remet le couvert. Depuis, le genre a fait des émules et on ne compte plus les copies ou vraies créations qui s’inspirent de ce concept. Reste à savoir si le nouvel opus, Trials Fusion, arrive à renouveler le genre et à se hisser au-dessus du lot.
Il faut dire que le genre est sympathique et assez addictif : vous dirigez une motocross sur des parcours complètement délirants, faits de sauts, d’obstacles, de pièges, de difficultés plus ou moins infranchissables… Vous n’avez qu’à vous soucier de la vitesse, réglant les gaz grâce aux gâchettes de la manette, et de l’assiette du pilote, à se pencher en avant ou en arrière.

Sur ce Trials Fusion, 58 niveaux sont à parcourir. Comme d’habitude les parcours sont assez dynamiques. Il arrive qu’ils se modifient sous vos yeux, transformés par une chute d’objet ou de décor. De la même manière, on multiplie les sauts par-dessus les précipices, on virevolte sur les rampes étroites, on s’envoie en l’air sur des tremplins, on rebondit sur des petites plateformes en suspension, on s’éjecte avec des explosifs, on tente de ne pas se viander sur des plateformes mobiles, on tente de bien rythmer les montées d’escaliers…
La caméra, changeant d’angle régulièrement, participe également à ce dynamisme et évite une certaine lassitude visuelle.

D’ailleurs, les décors sont extrêmement variés. Qu’ils soient urbains, futuristes, campagnards, qu’ils se déroulent sur les toits, dans un canyon, dans un entrepôt, sur des ruines… et de jour ou de nuit, vous allez voir du pays et en prendre relativement plein les yeux. Parce que sans non plus être une révolution technologique, le jeu est assez beau.

screenscreenscreen

screenLe jeu propose un mode carrière, découpé en 8 catégories. Les courses sont soit des parcours simples, soit des défis d’adresse, soit des défis de figures. Les défis d’adresse demandent à, par exemple, éjecter à l’aide d’explosifs votre pilote le plus loin possible. Pour les figures, il s’agit d’en faire un maximum sur un parcours pour avoir le plus haut score. Car dans Trials Fusion, on peut s’éclater, lors des sauts, à faire tout un tas de figures plus délirantes les unes que les autres. Les fans de Motocross Madness y verront sans doute un petit retour aux sources pas désagréable.

screenChaque course vous rapportera un certain nombre d’étoiles, selon le temps réalisé. Trois étoiles si vous parvenez à franchir la ligne d’arrivée suffisamment rapidement. 3 défis optionnels sont également donnés à chaque course. Qu’il s’agisse de trouver un objet caché, de faire un saut spécial ou je ne sais quoi d’autre, vous aurez fort à faire pour venir au bout de 100% du jeu.

Au fil de l’expérience glanée, vous débloquerez des éléments plus performants, comme de nouvelles roues, ou simplement esthétiques, comme de nouveaux casques. Vous débloquerez également de nouvelles motos mais aussi… un vélo et un quad. Les deux changent radicalement la manière de jouer, notamment le quad, bien plus lourd mais dont les quatre roues motrices permettent de franchir plus facilement certains obstacles. De quoi vous donner quasiment envie de refaire le jeu en intégralité…

screenscreenscreen

screenAlors le jeu n’est pas non plus parfait. La gestion des checkpoints est assez hasardeuse. Comprenez par-là que lorsque vous tombez, vous recommencez à des endroits parfois saugrenus. Comme juste devant un obstacle pour lequel il vous faut de l’élan, vous obligeant à reculer pour repartir.
Le multi est également une vraie déception. Les circuits sont trop simples et loin d’être techniques, la gestion des checkpoints est également un peu pourrie, et il n’y a que du multi local à 4 maxi sur 10 pistes seulement. Dommage, donc.

Mais ne vous méprenez pas : malgré ces petits défauts, le jeu reste une vraie réussite. Certes, il n’y a pas vraiment d’innovation. Certes, le jeu s’inscrit dans la stricte continuité des précédents. Mais c’est toujours aussi bon, toujours aussi bien maîtrisé, toujours aussi bien foutu. Du coup, on adhère. Surtout qu’un éditeur de niveaux, plutôt bien fichu, permettra de prolonger indéfiniment (ou presque) le plaisir et de les partager (ou récupérer les créations des autres).

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Trials Fusion (PC, PS4, Xbox One)

Plateformes : PC - Xbox One - PS4

Editeur : Ubisoft

Développeur : RedLynx

PEGI : 12+

Prix : 40 €

Aller sur le site officiel

Trials Fusion (PC, PS4, Xbox One)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Trials Fusion (PC, PS4, Xbox One) :

0