L'Edito du Dimanche

 

Publié le Dimanche 26 septembre 2021 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du Dimanche

J’ai la mémoire qui flanche

imageLa semaine avait pourtant bien débuté. J’avais oublié un rendez-vous très important chez le médecin. Bon, d’un autre côté, il s’agit d’un médecin qui a systématiquement plus d’une demi-heure de retard. Alors quelque part, c’est un juste retour des choses et surtout, un beau cadeau fait aux clients suivants. Oui, je sais, les clients… les médecins, eux, appellent ça des « patients », sans doute en rapport avec leurs incessants retards. Mais l’un dans l’autre (sans jeu de mot obscène), client, patient, c’est du pareil au même.

Bref, tout allait pour le mieux. J’ai même encore une fois oublié d’éteindre le four après en avoir retiré le plat. Je m’en suis rendu compte une heure après seulement quand l’odeur de plastique fondu a chatouillé mes narines parce que oui, j’avais aussi oublié de retirer la feuille en silicone.
Et je ne vous parle même pas de ma fille cadette qui, si la mère d’une de ses camarades de classe ne l’avait pas prise en pitié, attendrait toujours devant la porte de son collège que je vienne la chercher parce qu’elle termine tôt le vendredi et qu’à cette heure-là, il n’y a pas de bus.
J’ai même conclu la semaine, hier, en toute beauté. L’apothéose. J’ai tapé trois fois un mauvais code de ma carte bleue, incapable de me souvenir du bon. Bim. Carte bloquée. Obligé de filer à la banque en urgence pour la faire réactiver, en oubliant de verrouiller la voiture sur le parking, voiture qu’on ne m’a, heureusement, pas volé.

J’ai la mémoire qui flanche.

Mais je le cultive, hein. Je fais bien en sorte de ne rien écrire sur mon agenda, lui gardant sa délicieuse virginité et je fuis les rappels automatiques de mon smartphone.

Il faut dire que j’ai de bonnes et belles dispositions à une fin de vie brumeuse. Mes deux grands-mères ont été atteintes de la maladie d’Alzheimer. Alors j’ai bon espoir de passer par-là aussi. J’ai tout prévu, d’ailleurs. Un de mes grands-pères était con comme une bite. Le combo parfait. Avec un gros coup de bol, non seulement je serai invivable, je ferai chier tout le monde, mais on ne pourra pas m’en vouloir vu qu’en plus, je ne m’en souviendrai pas 5 minutes plus tard.

imageJ’ai hâte de me boire mon premier apéro pour la quatorzième fois d’affilée. J’appellerai ma femme par le prénom de mon ex, juste pour la faire chier. Et j’irai me promener en slip (dans le meilleur des cas) dans les rayons du supermarché en évitant quand même soigneusement le rayon supermarché parce qu’on a beau avoir la mémoire en vrac, ça ne veut pas dire qu’on est stupide. Comme certains souvenirs de prime jeunesse remontent alors à la surface, peut-être même que j’improviserai un hélicobite de temps en temps. Pourvu que ça tombe au moment où je vais chercher mes petits-enfants à l’école primaire. Et je repartirai avec les mauvais, bien entendu, poursuivi par une mère affolée qui braillera pour que je lui rende son Kévin. D’un autre côté, si le gamin s’appelle Kévin, j’en veux pas. Et je lui expliquerai bien, au môme, qu’il a un prénom à la con, tout comme son meilleur ami Bryan et sa petite sœur Kelly, et que si un jour l’euthanasie est autorisée, ils seront les premiers à y passer. Avant de sauter à pieds joints sur leur chiwawa qu’ils auront appelé « Tomate ». J’pense même que je crierai « Tomate, j’en fais du Ketchup ! », pour la blague pas drôle mais hé, j’suis malade, on me pardonnera tout. Parce que oui, la maladie d’Alzheimer peut aussi rendre agressif et méchant. Pas con, ça c’est une question de de disposition naturelle, mais agressif et méchant, oui. Alors que vous le savez depuis le temps, toute ma vie, je n’ai été qu’amour, bonté et tendresse.

Bref, j’ai de grands projets pour l’avenir.

imageSauf que cette semaine, paf, la tuile. Des chercheurs australiens ont découvert une cause probable de la maladie, ouvrant la porte à de futures possibilités de traitements. Une histoire de protéines qui balancent du sang dans le cerveau, un truc du genre.
Sont chiants, ces chercheurs australiens. Au lieu de se concentrer sur la reproduction des kangourous et des crocodiles, voilà qu’ils décident de briser mes espoirs d’un futur radieux. Et quand je parle de reproduction de kangourou et de crocodiles, je ne veux pas forcément dire ensemble. Quoi que. Pourquoi pas créer une nouvelle espèce qu’on baptiserait le kangoudile ou crocorou.

Mais bref.

C’était la journée mondiale Alzheimer mardi dernier. Une putain de sale maladie. Pas drôle. Contrairement à ce que l’on peut croire.

Et je vous laisse là-dessus, parce que je suis en retard, il faut encore que j’écrive mon édito pour ce midi.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par jymmyelloco le 26/09/2021 à 12:42

 

1

avatar

Inscrit le 03/05/2009

Voir le profil

C’était la journée mondiale Alzheimer mardi dernier.

Je suis certains que tout le monde avait oublié de toute façon smiley 12

Sinon, j'avais lu dans une étude, qu'au lieu chercher dans le cerveau, il fallait voir au niveau d'une bactérie dans l'estomac. Le miens se rappellera toujours l'heure de la bouffe

3695 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

43201-perte-memoire-alzheimer-oubli-espoir