Ghost Recon Future Soldier

 

Publié le Lundi 12 avril 2010 à 18:00:00 par Cedric Gasperini

 

Ghost Recon Future Soldier

Retour vers le futur

imageGhost Recon revient. Enfin. Une série culte, dont les derniers épisodes m’avaient personnellement plutôt séduit, soit dit en passant.
Le jeu a dévoilé une excellente bande-annonce il y a quelques jours. Et pour le coup, UbiSoft s’est fendu d’une première présentation, dans ses locaux de Montreuil (93). Montreuil, où le jeu est d’ailleurs actuellement développé.
Ghost Recon Future Soldier sera donc un jeu français.
 
Vous êtes un Ghost Recon, cette unité d’élite de l’armée US. Et nous sommes dans un futur proche. Vous aurez donc à votre disposition les toutes dernières technologies d’armement et de destruction qui existent.
On pourra citer un exosquelette qui vous permet de faire des cabrioles à en faire pâlir Nadia Comaneci, et de porter des dizaines de kilos d’équipement. On pourra citer un lance-roquettes d’épaule. Téléguidées via votre système de visée inclus dans votre casque, les roquettes, cela va sans dire. Et puis un drone armé. Et j’en passe et j’en oublie, comme la capacité de devenir quasiment invisible via un uniforme caméléon.
 
Toutes ces armes et cette technologie ont été imaginées de technologie actuellement étudiées par l’armée et, pour certaines, carrément en phase de test.
Alors bon… entre la réalité, le coût de la réalité, et le futur, il y a un énorme pas que la quasi-totalité de ces équipements ne franchiront sans doute jamais. Mais disons que cela permet d’avoir, tout de même, un pied dans cette réalité et de ne pas croire que les développeurs soient partis dans de la SF pure et dure.
 
 screen

Les Ghosts sont donc une unité d’infanterie généralement envoyée derrière les lignes ennemies, pour préparer le terrain ou pour prévenir tout affrontement de grande ampleur. Genre buter un révolutionnaire avant qu’il ne se lance dans son coup d’état. Des hommes de l’ombre, en quelque sorte.
Cette fois-ci, ils devront faire face à la menace d’un conflit international qui les mènera jusque dans les montagnes enneigées du Nord de l’Europe jusqu’au Moyen-Orient. Il s’agira d’éradiquer les plans machiavéliques d’une faction armée russe bien décidée à renverser le président en place et s’emparer des réserves pétrolières des pays nordiques.
 
screenVous jouerez tout un tas de personnages. Et pas seulement les différents Ghost Recon qui composent l’unité (soldat, sniper, drone, commando, recon…), mais également d’autres protagonistes de l’histoire, comme un garde du corps du président russe lors du coup d’état, un ingénieur qui défend sa raffinerie d’une attaque terroriste, ou un simple civil qui se bat pour sauver sa famille et ses amis.
Le héros principal sera le Capitaine Edward « Kozak » Kachenko qui, à une lettre près pour son pseudo, se retrouvait chauve et avec une sucette dans la bouche. C’est un immigré russe, diplômé de West Point (célèbre école militaire US). Un peu indiscipliné, mais soldat accompli, il va devoir se faire connaître, apprécier et respecter de sa nouvelle équipe.
 
Au fur et à mesure du jeu, vous gagnerez de nouvelles capacités, de nouveaux équipements, et apprendrez à devenir un véritable soldat du futur.
 
Vous n’y conduirez pas de véhicule, mais il y aura des passages de pur « shoot » à bord de certains d’entre eux, comme on en rencontre souvent dans les jeux aujourd’hui (passages dont j’ai personnellement horreur, d’ailleurs).
 
screenscreen
 
Nous avons pu voir quelques « missions » du jeu, lors de la présentation. La première mission était tout sauf réjouissante. Sur une route de montagne large de 5 mètres à peine, sans la possibilité de contourner votre position, vous progressiez de carcasse de voiture en bloc de ciment, et inversement, shootant les ennemis (et vous faisant shooter aussi vu que le démonstrateur ne semblait pas spécialement doué) à tire-larigot.
Les effets de fumée n’étaient pas implémentés (ou du moins pas terminés) et graphiquement, le jeu était loin d’être impressionnant. Bon. Nous sommes encore à plusieurs mois de sa sortie, certes, mais pour le coup, moi qui étais excité comme une pucelle lors de sa nuit de noces, ça a calmé mes ardeurs.
 
screenLes autres missions dévoilées étaient tirées du mode multijoueurs. On y a découvert notamment la possibilité de se coller dos à dos avec son ou ses partenaires, pour plus d’efficacité. Cela permet de balayer la zone et de ne pas se faire prendre à revers. De plus le camouflage façon caméléon, à se rendre quasiment invisible, s’étend alors à vos coéquipiers et vous progressez ainsi sans vous faire repérer par l’ennemi. Le drone, efficace bien que moins maniable, nous a été également montré. Les niveaux étaient plus « ouverts ». Mais pas tant que ça…

Et c’est là ma première crainte, d’ailleurs. Même si les derniers Ghot Recon étaient assez dirigistes, ils vous plongeaient en pleine cité et vous permettait d’aborder un problème de différentes manières, de contourner les obstacles, de prendre plusieurs routes… voire de vous séparer pour mieux prendre en tenaille l’ennemi… Et pour le coup, j’ai un peu peur de ne faire face qu’à de petits environnements ou une succession de couloirs…
 
Bon. C’est une peur qu’il faut tout de même relativiser : nous n’avons quasiment rien vu du jeu et, je vous le rappelle, il est véritablement loin d’être fini. Laissons donc à UbiSoft Montreuil le soin de nous rassurer lors de prochaines présentations et de nous en mettre plein la vue. On compte sur eux.
 
Notez que le jeu sera jouable en multi, modes d’affrontements habituels ou coop. L’aventure solo devrait, elle, durer une douzaine d’heures.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Images du jeu Ghost Recon Future Soldier :

0