Lost River : la critique du film de Ryan Gosling

 

Publié le Mercredi 8 avril 2015 à 12:00:00 par Sylvain Morgant

 

Lost River : la critique du film de Ryan Gosling

Pétard mouillé ?

imageDetroit de nos jours. Billy survit avec ses deux fils, Bones l'adolescent et Frankie le bébé. Sans ressource, sinon l'argent récolté par Bones qui vole du cuivre dans des bâtiments désaffectés, la famille habite dans une maison délabrée, au milieu d'un quartier déserté par ses habitants.

Elle reçoit un jour une proposition de Dave, le nouveau banquier. Elle aurait à travailler dans une sorte de boîte de nuit où la population laisse libre cours à leurs pulsions. En échange Dave ne la met pas à la rue.

De son coté, Bones tombes sur une ancienne route qui plonge dans un lac. Son amie Rat lui raconte que cette route menait à une ville avant qu'un lac artificiel ne la submerge. Selon elle, une malédiction repose sur ce lac et ses environs. Et si quelqu'un remontait un objet du fond du lac, la malédiction serait levée.

Bones, qui voit sa vie et celle de sa famille mise en danger, décide donc de plonger.

Premier film écrit et réalisé par Ryan Gosling, Lost River est un mélange entre le film social et le conte fantastique tendance "dark".

On retrouve devant la caméra Christina Hendricks dans la peau de Billy, Iain De Caestecker dans celui de Bones, Saoirse Ronan prend la forme de Rat, Eva Mendes la danseuse Cat, Matt Smith l'enfoiré de Bully, Ben Mendelsohn joue Dave et Reda Kateb est le chauffeur de taxi. Un casting quatre étoiles pour un premier film. On se doute bien que la renommée de l'acteur/réalisateur a aidé à recruter.


screenMélangeant les genres, les références, Ryan Gosling nous livre ici son premier film. La mise en image de Détroit, ville en faillite avec ses quartiers désertés, donne l'impression de ville fantôme surchargée de néons. Le peu de personnages et de lieux différents renforce cette impression.

Le film regorge de scènes sans dialogue, contemplatives, laissant la caméra sur les impressionnants décors et centrée sur les personnages.

On retrouve la même impression que lorsque qu'on regarde Twin Peaks, ne sachant pas si l'on est devant un film réaliste ou fantastique.

screenEt c'est un des principaux soucis du film. Si vous succombez aux charmes du fantastique et du conte de fée, vous serez porté par cette histoire d'une famille en lutte contre ses démons, et aux superbes images. Si par contre vous êtes allergique à cet aspect, vous serez face à un film lent et bizarre, aux dialogues obscurs et qui manque terriblement de consistance et de singularité.

Lost River a tout du film qui soit deviendra une œuvre culte, soit une œuvre détestée. Ryan Gosling joue très gros dans sa carrière naissante de réalisateur. Pour notre part, le bilan est très mitigé. Si la forme est superbe, nous avons eu du mal a adhérer au fond. Bref, pour un premier film, même si Ryan Gosling montre un talent évident pour la réalisation, le résultat final est loin de nous avoir séduit. 

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Lost River : la critique du film de Ryan Gosling

Plateformes :

Editeur : The Jokers / Le Pacte

Développeur : Ryan Gosling

PEGI : 7+

Prix : Cinema

Lost River : la critique du film de Ryan Gosling

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 5/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Lost River : la critique du film de Ryan Gosling :

0