Siren Blood Curse (PS3)

 

Publié le Lundi 10 novembre 2008 à 12:49:36 par Cedric Gasperini

 

Heureux qui comme Ulysse...

Sorti en 2004, Forbidden Siren a fait les beaux jours de la PS2, offrant une aventure plutôt prenante et bien flippante. Un de ces Survival Horror qu'il faut avoir dans sa ludothèque, si l'on est fan du genre, ne serait-ce que pour son ambiance originale. Aujourd'hui, Sony lui offre plus qu'un lifting, une véritable relecture. Ainsi débarque sur PS3 Siren Blood Curse. Passage à la HD, orientation plus occidentale et donc moins nippone' on se croirait presque dans un de ces nombreux remakes hollywoodiens de films d'horreur japonais. Mais que le fan se rassure : dans ces remakes, on trouve parfois quelques perles' Reste à savoir si ce Siren Blood Curse en est une'

L'histoire se déroule dans les montagnes japonaises. C'est fou ce qui peut s'y passer, dans ces montagnes. A croire que les gens y ont refusé le débarquement de MTV, du Coca Cola, de la Nintendo Wii et des Pokémons. Ils ne savent pas ce qu'ils perdent, les fous. Notamment dans le petit village de Hanuda. La communauté religieuse locale décide de réaliser une sorte de rite sanglant qui, bien entendu, tourne au foirage total. La terre se met à trembler, les eaux se changent en sang et isolent le village et, pour couronner le tout, le chant lugubre et désespéré d'une sirène retentit. Les habitants, qui n'ont pas lu l'Illiade et l'Odyssée, n'ont pas prévu de mât de navire pour s'accrocher. Résultat, ils sont attirés par le chant, plongent dans les eaux rouges et en ressortent en Shibito, sorte de morts-vivants indestructibles. Pas de bol : vous faites partie d'une équipe de vidéastes américains et vous vous retrouvez au beau milieu de ce merdier. Z'aviez qu'à rester chez vous, aussi'

Siren Blood Curse offre un scénario assez original, bien mené, et qui se dévoile petit à petit, en vous laissant toutefois toujours un poil dans la brume. A tel point, en fait, que refaire le jeu une fois terminé ne sera pas forcément du luxe. Ce qui, finalement, n'est pas forcément déplaisant, quand bien même un poil dommage. Mais on avait déjà un peu l'habitude avec Silent Hill (sachant que c'est une partie de la même équipe qui est à l'origine de Siren Blood Curse). Reste que l'ambiance est prenante. Jouant principalement sur la progression discrète et le « je prends mes jambes à mon cou », Siren Blood Curse est réellement un Survival Horror. Pas vraiment un jeu d'action.
Oh, on peut toujours s'armer d'une barre de fer trouvée par terre, d'un outil de jardin, d'une bouteille ou de je ne sais quoi' mais globalement, le but n'est pas de tuer les zombis, les Shibitos, mais de survivre. D'autant plus que lesdits Shibitos sont indestructibles. Vous aurez beau leur décaniller le râtelier, leur faire péter la pastèque, ils ne resteront inanimés que quelques instants (suffisants parfois pour vous laisser passer). Puis, se relevant, ils n'hésiteront pas à aller chercher des potes pour vous faire la peau'

Être toujours en mouvement, savoir quand s'arrêter de respirer, voilà les deux mamelles du jeu' Une de ses particularités est d'offrir une vision décalée. On peut tout à fait voir l'action à travers les yeux d'un ami' comme à travers ceux d'un ennemi, et l'afficher dans un coin de l'écran tandis que l'on continue de jouer. Un affichage volontaire, d'ailleurs simplifié par rapport au jeu original, ou imposé, notamment lorsque l'on se fait repérer par une créature. Mine de rien, cet effet, surprenant au début, permet de se plonger un peu plus dans l'ambiance. D'autant plus qu'il est parfaitement intégré au jeu, à l'histoire, au niveau. Par rapport au jeu d'origine, on trouve une histoire plus condensée, une maniabilité améliorée, des actions plus faciles à réaliser, et un jeu un poil plus facile (ce qui n'est pas du luxe).

Graphiquement, si certains passages sont relativement moyens, le jeu est toutefois assez joli, offrant de belles couleurs saturées, un grain épais séduisant et, au final, une ambiance dans laquelle on se plonge avec délectation. D'autant plus que question son, que ce soit les doublages ou les bruitages en général, tout a été réalisé avec soin. Siren Blood Curse est donc un très bon jeu d'horreur, qui devrait vous permettre de retourner à l'état de nourrisson, à faire dans votre culotte sans que vous vous en rendiez tout à fait compte. Et vu l'absence de titres du genre sur PS3, c'est plutôt bon à prendre. Surtout vu son prix.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Siren Blood Curse (PS3)

Plateformes : PS3

Editeur : Sony

Développeur : Sony

PEGI : 18+

Prix : 18+

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 7/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0