NieR Replicant ver.1.22 (PC, PS4, Xbox One)

 

Publié le Mercredi 12 mai 2021 à 12:00:00 par Vincent Cordovado

 

NieR Replicant ver.1.22 (PC, PS4, Xbox One)

A jeu à absolument fiNieR

imageAprès le succès critique et commercial de NieR Automata, voilà que Square Enix nous propose aujourd'hui de découvrir Nier Replicant ver.1.22. Une suite à l'excellent opus sorti de 2017 ? Pas du tout. Il faut savoir que lors de sa sortie au Japon en 2010, le premier opus de Nier était proposé dans 2 versions : NieR Gestalt sur Xbox 360 et NieR Replicant sur PS3. Et en France, nous n'avons connu que la première version, sous le nom raccourci de NieR. Vous suivez ? En soit, il ne s'agit pas d'un changement très important dans le sens où, si ce n'est le lien de parenté entre les deux personnages importants du titre à savoir un père et sa fille dans le Gestalt et un frère et sa soeur dans le Replicant, toute l'histoire est strictement identique. Reste que c'est donc la première fois que cette version débarque dans l'hexagone, sous forme de remake. Une excellente occasion de s'y essayer pour ceux qui sont passés à côté ?
 
image
NieR Replicant nous compte l'histoire de Nier qui va tenter de sauver sa soeur Yonah d'une maladie, la nécrose runique. Bien que l'histoire se passe plus de 1000 ans après notre époque, le monde a été ravagé par une mystérieuse maladie venue d'un autre monde et a fait régresser ce qui reste de l'humanité qui vit maintenant à la manière de notre Moyen-Age. Disons le tout de go, si c'est votre première fois avec l'univers imaginé par Yoko Taro, vous risquez d'être sacrément secoué. Comprendre l'histoire de NieR Replicant n'est clairement pas chose aisée et vous demande de vous accrocher. Le prologue et le départ créent une tonne de questions dont on aura les réponses que plus tard. Et lorsqu'on finit le jeu, on a le sentiment qu'on est devant un puzzle inachevé. Personnellement, j'ai eu du mal à m'impliquer dedans. Non pas que le jeu soit mauvais, mais faute de comprendre tout ce que j'étais en train de faire, de voir, j'ai eu du mal à rentrer dedans. A tel point que j'étais presque soulagé de voir le générique de fin après une bonne grosse douzaine d'heures de jeu. Et puis le New Game + arrive. Et tout commence à s'éclaircir. Tout prend plus de sens. Je n'en dirais pas plus, mais si vous avez joué à Nier Automata, vous serez en terrain connu. Yoko Taro prend plaisir à balader le joueur et c'est pareil dans NieR Replicant. Le titre se joue de nous. Comprendre tous les enjeux demandera un investissement du joueur qui devra terminer plusieurs fois le titre pour prendre conscience de ce qu'il est finalement en train de réaliser et toutes les conséquences que ça a dans l'univers de NieR. Et du coup, le titre a une saveur bien différente lors des runs suivantes. Clairement, le procédé est assez casse-gueule : obliger le joueur à faire 4 ou 5 fois le titre pour avoir l'intégralité de l'histoire, c'est prendre le risque qu'il arrête avant la fin, la vraie. Mais pour ceux qui iront au bout, ça vaut le coup. Et c'est dans cette histoire, cet univers au destin funeste, constamment baigné dans une atmosphère mélancolique et violente que réside la grande force du titre.

imagePour le reste, NieR Replicant est un A-RPG légèrement différent de ce qu'on peut voir dans les productions actuelles. Il propose différentes styles de jeu allant du jeu de plateformes au shoot'em up en passant par le hack'n slash, le tout saupoudré d'énigmes dans la première partie du jeu. Nier peut aussi bien utiliser les attaques directes, via une trentaine d'armes à débloquer, allant de la lance, à l'épée légère ou à deux mains, que la magie grâce au grimoire Weiss. Outre le fait de pouvoir monter de niveau, via l'expérience gagnée durant les combats, notre héros pourra débloquer des mots qui sont des items à placer sur nos armes et magie afin de gagner divers bonus allant de plus d'expérience, à une meilleure régénération de la magie ou de la vie. Les combats sont variés et l'aventure est ponctuée de nombreux boss dont la mise en scène fait carrément le travail. A noter d'ailleurs que ce remake propose une partie supplémentaire à l'épisode d'origine, issue d'un roman uniquement sorti au Japon. Et pour le coup, c'est un joli moment. A la fois touchant, triste et qui contient un affrontement de boss assez impressionnant. Cette version contient également le DLC sorti à l'époque mais qui pour le coup, est beaucoup moins sexy que la partie supplémentaire. Il s'agit simplement d'une suite de combats qu'on débloque une fois le titre terminé. On y gagne 3 nouvelles armes mais surtout de précieuses informations pour comprendre d'avantage le titre.
 
imageTechniquement, Toylogic, aux commandes de ce remake, s'en est bien sorti. Si le niveau de refonte n'est pas celle d'un Shadow of Colossus, les améliorations techniques sont suffisantes pour présenter ce monde au destin funeste, sous son meilleur jour. Que ce soit au niveau des textures ou de la lumière, c'est beaucoup plus propre. Mais c'est surtout du côté des combats que ça se ressent. Plus aucune chutes de framerate n'est à déplorer et pour le coup, l'ensemble gagne en dynamisme. Si les graphismes ont subi une refonte, il est en de même pour la BO. Tous les morceaux ont été réorchestrés. Et si la BO était déjà belle à l'époque, cette version réorchestrée est simplement magnifique. Cerise sur le gâteau, pour ceux qui ne veulent pas se prendre la tête, cette nouvelle version propose un mode facile avec des combats automatiques, pour avancer plus vite. Clairement, c'est se priver du plaisir des affrontements et des stratégies à mettre en place, mais ça a le mérite d'exister, pour ne laisser personne sur la touche.


imageVous vous en doutez, tout n'est pas parfait dans NieR Replicant. La caméra peine par moment à suivre l'action. Le chara-design ne plaira pas à tout le monde avec quelques gros clichés un peu bas du bulbe tel qu'une Kaine qui se trimballe tout le long du jeu en sous-vêtement et les fesses à l'air alors que ce n'était franchement pas nécessaire. On pourra également lui reprocher des quêtes annexes en mode FedEx franchement peu intéressantes dont certaines sont obligatoires pour débloquer certaines fins. Mais  finalement, ce qui fait la plus grande force du titre et également son plus gros défaut. Je l'ai déjà dit, mais avoir choisi de raconter l'intégralité de l'histoire sur plusieurs runs est casse gueule. Si personnellement, j'ai finalement totalement adhéré au concept, cette manière de jouer est assez clivante et ne plaira donc pas à tout le monde. Fort heureusement, le titre est fait de manière à ce que les runs suivantes sont beaucoup plus rapides. Le niveau des boss n'évolue pas alors que celui de Nier, si, ce qui rend les affrontements plus rapides et donc on réussit à terminer l'ensemble sur une trentaine d'heures de jeu.

Au final, ce remake est une excellente surprise. L'histoire de NieR Replicant est à la fois, sombre, belle et triste. Un univers si particulier qui ne se laisse pas appréhender facilement. Clairement, le jeu n'est pas à mettre entre toutes les mains. Mais si vous adhérez, vous aurez droit à un concept différent des productions actuelles. L'effet sera bien moindre pour ceux qui ont fait Nier Automata, car certaines ficelles sont les mêmes, mais pour les nouveaux venus, vous aurez droit à quelques surprises. Un gros coup de coeur pour ma part.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

NieR Replicant ver.1.22 (PC, PS4, Xbox One)

Plateformes : PC - Xbox One - PS4

Editeur : Square Enix

Développeur : Toylogic

PEGI : 18+

Prix : 59,99 €

Aller sur le site officiel

NieR Replicant ver.1.22 (PC, PS4, Xbox One)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0