Necromunda: Hired Gun (PC, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series)

 

Publié le Mardi 8 juin 2021 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Necromunda: Hired Gun (PC, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series)

Ben non

imageJ’avoue avoir été, ces derniers temps, un brin en manque d’un bon petit FPS des familles. Se déroulant dans l’univers de Warhammer 40,000, un univers ultra-riche, Necromunda Hired Gun avait donc tout pour me plaire. La partie Necromunda étant, qui plus est, souvent présentée comme une branche bien bourrine de cet univers.

Développé par le studio parisien Streum On, le jeu Necromunda: Hired Gun vous met dans la peau d’un chasseur de primes qui va se retrouver malgré lui au beau milieu d’une guerre des gangs à base de conspiration et, bien entendu, de pétoires en tous genres pour faire exploser les ratiches à grands renforts de balles Dum-Dum.

Le jeu se déroule dans un décor métallique où suintent la rouille, la saleté et la mort. Vous avez la possibilité de choisir un personnage parmi la dizaine de proposés. Pas de personnalisation propre, pas de détail particulier donné sur ces personnages… juste des tronches en format carte Pokémon. C’est une première déception qui nous renvoie à des choix style années 90. Parce que soyons honnête. Ok, c’est un FPS et pas de ceux où l’on va croiser sa tronche dans le miroir. Mais soit tu imposes une tronche et un sexe, soit si tu donnes le choix, tu le fais proprement avec un petit peu plus de choix : voix, coiffure, style… Certes, c’est un détail, mais dès l’intro, c’est un détail qui m’a déplu. C’était mal parti…

Je vous rassure, le reste des découvertes n’a été que déception sur déception sur ce jeu.


imageNecromunda: Hired Gun enchaine les missions sans passion, sans réel intérêt, servi par un scénario dont on ne se sent pas une seule fois concerné. Mauvaise narration, histoire fade et mille fois vue, rien à ce niveau ne vient pimenter un peu l’ambiance.
En parlant d’ambiance, justement, le jeu peut s’enorgueillir d’une belle Direction Artistique. C’est clair qu’il y aurait eu quelque chose de chouette à observer si les graphismes n’étaient pas si ratés. Certains enviros sont corrects, mais à chaque fois que l’on s’en rapproche ou que l’on y évolue, on se heurte à des textures hideuses, du pixel à vomir et des choix vraiment très discutables, comme ces personnages en surbrillance rouge ou verte, moches à souhait. Visuellement, donc, c’est vraiment très passable et indigne d’un PC ou d’une PS5, cette dernière plateforme étant celle sur laquelle s’est déroulé péniblement ce test.

imageCar à côté, le gameplay n’est pas non plus à la fête. Déplacements trop rapides et mal maîtrisés, mal adaptés à la manette de la console, cette vitesse rendant notamment la visée calamiteuse… et ce malgré une grosse permissivité de la part du jeu (parfois, on vise à 1 mètre de l’ennemi et ça touche quand même). Ajoutez des touches pas forcément bien réparties sur la manette (le nombre de fois où l’on s’est tapé une glissade sans le vouloir…), des bugs, des ralentissements… et vous aurez un panel assez exhaustif du ratage. On peut même rajouter l’IA ennemie, totalement aux fraises, certains ennemis se désintéressant tout simplement du combat juste parce que vous êtes planqué derrière un mur.
Quant au level design, entre couloirs et arènes, on a le sentiment d’être revenu à l’époque de Unreal. C’était vachement bien à l’époque. En 1998. Aujourd’hui, on attend quand même nettement plus d’un jeu.

imageAlors on pourra quand même se réjouir de quelques bonnes idées : un semblant de RPG avec la possibilité de s’offrir, au fil de l’argent récupéré après chaque mission, des améliorations cybernétiques. Visée améliorée, vie plus importante, bouclier plus résistant… sans oublier les armes, que l’on améliore également pour qu’elles soient plus meurtrières. Mais cela ne change pas spécialement le gameplay, ni le feedback des armes et le système n’est pas aussi poussé ni intéressant ou bien géré que dans de nombreux autres jeux.

Enfin, un mot sur le gros toutou qui vous accompagne. Un toutou con comme une bite, qui attaque la mauvaise cible, se prend de gros dégâts, traverses certains murs, se barre parfois aussi on-ne-sait-où… bref, ce n’est pas une réussite.

Vous l’aurez compris, Necromunda: Hired Gun est un jeu globalement raté. Le portrait décrit dans ce test n’est pas brillant. Peut-être un peu méchant, aussi… parce que vous pourrez quand même passer quelques petites heures sur ce FPS sans trop vous prendre la tête. Si l’on vous conseillera, pour des raisons de gameplay, la version PC uniquement, disons que certains joueurs, les moins exigeants, pourront quand même y trouver un certain plaisir. A condition de le trouver en grosse promo dans quelques semaines, par exemple.

Mais pour le reste, c’est une vraie déception.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Necromunda: Hired Gun (PC, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series)

Plateformes : PC - Xbox One - PS4 - PS5 - Xbox Series

Editeur : Focus Home Interactive

Développeur : Streum On Studio

PEGI : 18+

Prix : 39,99 €

Necromunda: Hired Gun (PC, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 5/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0