Ratchet & Clank : Rift Apart (PC)

 

Publié le Jeudi 10 août 2023 à 12:00:00 par Romain Cappelletti

 

Ratchet & Clank : Rift Apart (PC)

Un excellent portage

imageSorti du Playstation 5 le 11 juin 2021,  Ratchet et Clank : Rift Apart est enfin disponible sur PC, après 2 bonnes années d'attente.
Si la plupart des fans qui attendaient ce portage développé conjointement par Insomniac Games et Nixxes Software, et édité par Sony Interactive Entertainment, ont sans doutes déjà mis les pattes sur le jeu, quid de la qualité de ce portage PC?

Pour rappel, Ratchet & Clank est une célèbre franchise de jeux d'action-aventure, mettant en scène les nombreux faits d'armes du Lombax Ratchet, accompagné de Clank, un robot qui a plus d'un boulon dans sa boite à outils.
Ce nouvel épisode, Ratchet & Clank : Rift Apart se déroule après Ratchet & Clank : Into the Nexus, le dernier épisode en date sorti en 2013 (si l’on met de côté le reboot du premier opus sorti en 2016).
Alors que nos héros célèbrent leurs nombreuses réussites, le Docteur Nefarious débarque pour ruiner la fête. Lors de l’affrontement, le dimensionnateur se brise et envoie les héros dans deux mondes séparés et alternatifs… où Nefarious a réussi son coup et domine désormais l’univers. Clank va y rencontre le double féminin de Ratchet, à savoir Rivet. Tous deux vont, de leur côté, tenter de renverser le tyran et sauver le monde, bien entendu.

Le scénario et les dialogues demeurent bien entendu les mêmes que ceux de la version PS5, avec une écriture soignée mais des blagues parfois un peu molles. A titre personnel, j'ai assez rapidement boudé les voix françaises pour leur préférer le doublage anglais, à mon sens bien plus réussi.



imagePour ce qui est du portage en lui-même, il est plutôt finement réalisé, et le jeu ne perd rien de sa superbe sur PC. Vous aurez bien heureusement accès à des tas de paramètres pour optimiser le jeu en fonction de votre configuration, et je recommande fortement de ne pas y couper, car le jeu est plutôt très gourmand et capable de mettre à genoux bien des machines.
Moi même équipé d'un beau bébé, j'ai eu droit à quelques ralentissements et chargements un poil longuets.

Ratchet & Clank : Rift Apart vous proposera d'incarner successivement Ratchet et son homologue féminin Rivet. Si passer de l'un à l'autre ne change rien au gameplay, forcé d'admettre que jouer un autre Lombax, double alternatif ou non, est assez rafraîchissant et agréable. D'ailleurs, pas d'inquiétudes : les deux protagonistes partagent le même équipement et les armes et améliorations que vous débloquez sont toujours là lorsque vous changez de personnage.
En explorant cette dimension parallèle dans laquelle Ratchet et Clank ont été envoyés, vous aurez l'occasion de rencontrer les versions alternatives de personnages connus, ce qui est toujours plaisant et amusant.

Le rythme du jeu est effréné : vous imageêtes plongé dans l'action dès le début de la partie, et même le tutoriel est trait finement réalisé, de sorte à ne laisser l'action s'interrompre à aucun moment.
Vous enchaînerez les phases de combats et de puzzles de manière fluide, et vous n'aurez clairement pas le temps de vous ennuyer.
Pour ce qui est du gameplay, cet épisode garde les bases solides des précédents opus, et y ajoute un dash et quelques mécaniques de déplacement comme la capacité de courir sur certains murs, et celle de se téléporter vers une faille dimensionnelle proche. Les déplacements au pad directionnel de la manette sont parfois un peu inconfortables : les Lombax ont l'air de ne pas trop aimer se déplacer en diagonale, et il faudra être assez précis pour les pousser à le faire.

image Pour ce qui est des graphismes à proprement parler, ils sont superbes, avec une gestion des couleurs et de la lumière au top. Les effets spéciaux ne sont pas en reste, et le jeu ne se privera pour vous envoyer des tonnes d'explosions et d' effets de particules au visage. Mention spéciale pour les failles dimensionnelles et la téléportation qui sont tout bonnement hypotisantes.

 Comme dans tout bon Ratchet & Clank, vous aurez accès à un large éventail d'armes et les améliorations qui vont avec. La plupart de ces armes sont déjà connues des fans, mais toujours aussi agréables à manier.
On pourra quand même évoquer les points faibles du jeu : un bestiaire pas assez varié, des combats de boss un brin redondants et quelques petits bugs, toutefois non gênants.

Notez que ce portage PC ouvre la porte à une incompatibilité de certains périphériques, comme ce fut mon cas. Et le son demeure un problème grave commun à plus d'un joueur PC. En effet, il est possible, selon votre machine, que le son soit grésillant, à un niveau insupportable, alors faites bien attention.

imageAu final, Ratchet & Clank : Rift Apart n’est certes pas un jeu totalement parfait. Une écriture plus poussée, une variété plus importante des ennemis, un gameplay peut-être aussi un brin plus varié auraient été appréciés.
Ceci-dit, le jeu demeure une véritable réussite graphique et un bijou parmis les jeux d'action-aventure récents.
Que ce soit sur PC ou console, je ne peut que vous enjoindre à en faire l'expérience, vous ne serez pas déçus.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Ratchet & Clank : Rift Apart (PC)

Plateformes : PC - PS5

Editeur : Sony Interactive Entertainment

Développeur : Insomniac Games et Nixxes Software

PEGI : 7+

Prix : 59,99€

Ratchet & Clank : Rift Apart (PC)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 9/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0