Donkey Kong Country : Tropical Freeze (Wii U)

 

Publié le Mercredi 19 février 2014 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Donkey Kong Country : Tropical Freeze (Wii U)

Donnez-moi un bébé singe, il sera formidable

imageAlors que la Wii U se perd dans les méandres de méventes inquiétantes, Nintendo tente désespérément de lui offrir un second souffle, voire en fait, un tout premier souffle, grâce à de nouveaux jeux à licence forte. Avant Mario Kart, et en attendant Zelda, c’est la série Donkey Kong qui refait donc surface.

C’est encore le studio de développement Retro Studio, responsable du dernier – et très réussi – épisode de la série, qui s’est collé aux manettes du nouveau, intitulé Donkey Kong Country : Tropical Freeze.

L’histoire est toujours aussi banale, simple, connue, et peut être balayée en une ou deux phrases. L’île de la famille Kong est envahie par les Frigoths, sortes de guerriers barbares venus du froid. De quoi rendre furax notre ami Donkey qui va donc remettre sa cravate rouge et aller baffer les impudents, chercher leur chef, et le mettre tellement minable qu’il repartira fissa avec sa clique et une bonne claque, d’où il vient.

Un simple prétexte pour parcourir de nombreux niveaux, sur ce jeu de plateformes, à éviter les pièges, baffer les ennemis et ramasser un max de bananes et de bonus.

Les niveaux s’enchainent à courir, à sauter de corniche en corniche, à surfer sur les rails en wagonnet, à déglinguer du viking pingouin, à rebondir sur les fruits, et bien entendu, à se faire envoyer d’un bout à l’autre d’un niveau à grands renforts de tonneaux-canons.
Bref, c’est du déjà-vu, mais avouons-le, c’est toujours aussi bon. Donkey Kong Country : Tropical Freeze ressemble peut-être furieusement à son prédécesseur, mais il a la qualité d’être savamment pensé. Les niveaux sont excellents, et le level-design de grande classe. Le résultat est un jeu auquel on prend un malin plaisir à jouer.

screenscreenscreen

screenSix mondes composent cette aventure, de la jungle à la savane et passant par un atoll sans opticien pour ne parler que de ceux-là, et qu’à chaque fois, les thèmes varient, donc les couleurs, les ennemis et l’ambiance également. Il y a même le retour des niveaux sous-marins, pour le plus grand plaisir des anciens fans de la série.

On retrouve également la famille Kong au grand complet. Viendront aider Donkey : Diddy, Dixie et Cranky. Chacun caché dans un tonneau à son effigie ou dans un tonneau spécial qui permet de choisir lequel vous désirez, ils viennent s’agripper au dos de Donkey et lui servent de capacité spéciale. Diddy permet de « planer » quelques instants, Dixie permet de sauter plus haut en faisant tournoyer sa queue de cheval et Cranky utilise sa canne pour rebondir sur les décors dangereux comme les rochers, les ronces ou les épines. Pratiques et indispensables, ils renouvellent un peu le gameplay et offrent un choix pour vous aider à combattre les boss, selon vos affinités avec l’une ou l’autre tactique.

screenReste que sous ses aspects familiaux, Donkey Kong Country : Tropical Freeze se réserve toutefois aux joueurs confirmés. N’espérez pas faire des parties avec votre fils ou votre petit cousin. Retro Studio rompt avec la tendance actuelle, notamment très en vogue chez Nintendo, qui consiste à simplifier les jeux et les rendre accessibles à tous. En effet, ce Donkey-là est réservé à une poignée d’acharnés, joueurs de l’ancien temps, qui retrouveront une difficulté que l’on n’avait pas connue sur ce genre depuis belle lurette.
Alors on vous rassure, hein, le jeu n’est pas infaisable. Loin de là. Mais entre les sauvegardes rares et pas spécialement bien placées et les nombreux pièges qui parsèment le terrain, les moins assidus risquent de baisser les bras rapidement.

screenscreenscreen

screenAlors entre nous, ce n’est pas forcément un mal d’avoir, pour une fois, un jeu de plateformes pour les gros joueurs. On regrettera simplement qu’il ne s’agisse pas d’une option, et qu’une difficulté plus faible ne soit pas disponible pour les joueurs occasionnels. Parce que les enfants, forcément attirés par le graphisme « dessin-animé » et le personnage de Kong, voudront forcément s’y essayer. Et vous devrez leur répondre « non, désolé, c’est trop difficile, c’est un jeu pour papa uniquement ». Et d’autant plus que le mode coop est une tannée. Fluidité sacrifiée, saccades, difficulté décuplée par la perte plus rapide des vies, action parfois brouillonne, ou le fait que si l’un des deux personnages est à la traine, il sera automatiquement téléporté à côté de l’autre… même si ce dernier est en plein saut… et tombera donc dans le vide… Bref, oubliez le mode coop, pas au point et buggé, et qui n’apporte strictement rien.

screenNotez enfin que si le pad de la Wii U est inutile (pourquoi ne pas avoir affiché un inventaire, une carte globale ou d’autres informations ?) au niveau de son écran lorsque vous jouez sur la télé et ne servira donc que de manette, il pourra toutefois afficher le jeu si la télé n’est pas disponible.

Au final, malgré sa difficulté qui le réserve aux joueurs confirmés et à eux seuls – mais est-ce réellement un mal ? - Donkey Kong Country : Tropical Freeze est un très bon et très sympathique jeu. Beau, en HD, avec des niveaux intelligents et bien pensés, il ne lui manque pas grand-chose pour s’inscrire comme un indispensable sur cette console.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Donkey Kong Country : Tropical Freeze (Wii U)

Plateformes : Wii U

Editeur : Nintendo

Développeur : Retro Studio

PEGI : 3+

Prix : 50 €

Aller sur le site officiel

Donkey Kong Country : Tropical Freeze (Wii U)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 7/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Donkey Kong Country : Tropical Freeze (Wii U) :

0