Maléfique : Le Pouvoir du mal, la critique du film

 

Publié le Mercredi 16 octobre 2019 à 12:00:00 par Sylvain Morgant

 

Maléfique : Le Pouvoir du mal, la critique du film

Les cornes !

imageVoilà 5 ans que Maléfique a laissé à Aurore la gestion de la Lande, pays féerique rempli de créatures magiques.

Si pour Aurore tout se passe bien, pour Maléfique, en revanche c'est différent. Car pour le peuple, point de méchant Roi Stéphane mais une méchante Maléfique et une pauvre Aurore enlevée et traumatisée.

Mais Aurore s'en moque et continue de filer le parfait amour avec Philippe, prince du royaume d'à côté. Jusqu’à ce que Philippe demande Aurore en mariage.

Au grand dam de Maléfique…

Surtout que la famille de Philippe organise un grand dîner pour fêter l'évènement où ils veulent absolument la présence de celle qui a élevé Aurore.

Et quand Maléfique et la Reine Ingrith se rencontrent, cela devient explosif !

Maléfique : Le Pouvoir du mal, est une suite qui est arrivée presque sans crier gare du premier Maléfique. Ce volet est réalisé par Joachim Rønning et on retrouve au casting Angelina Jolie, Elle Fanning, Michelle Pfeiffer, Ed Skrein, Sam Riley, Harris Dickinson, Imelda Staunton, Juno Temple, Lesley Manville, Chiwetel Ejiofor et Robert Lindsay.

Il reprend le concept du premier volet : le fait de retourner le compte, de transformer les gentils en méchants et de faire des méchants en gentils.

Est-ce que le charme continue d'agir ?


Oui tout à fait.

Angelina est toujours aussi envoûtante dans le rôle de Maléfique pas si maléfique que ça, car elle a juste un peu mauvais caractère. Elle Fanning est, elle aussi, toujours parfaite dans le rôle d'Aurore. Son rôle est un peu plus actif dans cet épisode et ce n'est pas pour nous déplaire. Michelle Pfeiffer est aussi très bien, très classe. On regrette qu'elle et Angelina n'aient pas plus de scènes ensemble.

screenLes gentils sont toujours aussi naïfs et benêts ou alors de vrais complotistes hypocrites. L'humour qui en découle fait toujours mouche, entre absurde et référence au compte/dessin animé. Il y a aussi plus d'action, avec même un lot de morts incroyable montré à l'écran. Alors, oui, ce sont des morts de conte de fée, mais si on calcule bien, pour un Disney, c'est violent.

L'univers de Maléfique est étendu, nous apprenons d'où elle vient, le lien avec la Lande et la relation avec les autres royaumes. Pour être honnête, c'est la partie qui nous a le moins intéressé. Un peu trop classique, un peu trop déjà vu.

Maléfique : Le Pouvoir du mal ne réinvente ni la poudre, ni la roue. Mais il prolonge l'aventure, toujours avec humour et toujours avec la sexy Angelina. Et ça, c’est chouette.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Maléfique : Le Pouvoir du mal, la critique du film

Plateformes :

Editeur : The Walt Disney Company France

Développeur : Joachim Rønning

PEGI : 3+

Prix : Cinéma

Maléfique : Le Pouvoir du mal, la critique du film

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 7/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Maléfique : Le Pouvoir du mal, la critique du film :

0