L'autre test de Fallout 3

 

Publié le Mercredi 19 novembre 2008 à 12:18:27 par Pierre Le Pivain

 

Parce que Fallout, c'est avant tout un jeu PC

C'est bien gentil, les tests de Fallout réalisés sur console, mais bon' C'est sur console' C'est sympa, les consoles, mais au bout de 4-6 ans, c'est mort, faut en acheter une nouvelle' Alors que mon PC, lui, il a toujours dans son disque dur Fallout 1, 2, et Tactics'

Alors, bon, j'en vois deux-trois dans le fond qui vont couiner, et me signaler que « oui, mais bon, le jeu sur PC, c'est mort, et c'est « has been »»' mais comme dirait l'autre, vaut mieux être « has been » que « never been ». Fallout est LE jeu PC par excellence, tout du moins dans le genre du jeu de rôle, et ne pas faire un test de Fallout 3 sur PC est une insulte au jeu vidéo dans son ensemble'

Alors, voilà un test de Fallout 3 sur PC, parce qu'il le vaut bien. Et puis, ça répondra à des questions qui ne concernent que les joueurs de Fallout sur PC, et notamment « Fallout 3 est-il le digne successeur des deux et demi premiers Fallout ' »' Et puis bon, on peut dire ce qu'on veut, mais Fallout sur console, c'est un peu comme du safe sex' C'est fort en désir et en sensation, mais côté jouissance, c'est un peu digne d'une veuve poignée' C'est pas top. On ne va pas donc revenir sur le fond du scénario et sur le fond du gameplay' Après tout, Cedric le fait très bien dans son test de Fallout 3 pour la PS3 et sur la XBOX 360, on ne reviendra donc pas là-dessus.
Cependant, il reste des questions en suspens à propos de Fallout 3 sur sa version PC. Est'ce que ça tourne ' Est-ce que l'esprit Fallout est respecté par rapport aux anciens jeux ' Et surtout, est-ce que Fallout 3 est digne de figurer dans cette série mythique du jeu de rôle en jeu vidéo '

Pour rappel, pas mal de nostalgiques avaient senti leurs poils s'hérisser lorsqu'ils apprirent que certaines orientations rôlistiques et narratives des anciens Fallout avaient été sacrifiées sur l'autel du politiquement correct' J'ai donc regardé ça de près. Alors, oui, je parle à la première personne dans ce test, parce que bon' Fallout c'est délicat' Il y a comme de l'intimité entre nous. Qu'avons-nous donc ' Il y a du bon, mais il y a aussi du mauvais' On va donc commencer par le bon. Le fait de passer en 3D temps réel et soit en vue à la troisième personne, soit à la première personne, a une puissance immersive que les jeux précédents n'avaient pas. Là, on est vraiment plongé dans le monde postapolyptique que Brian Fargo, et les autres de chez Interplay avaient rêvé il y a 10 ans.

De même, la bible graphique des jeux originaux est plutôt bien respectée' Ce que je veux dire, c'est que le monde créé en deux dimensions sur les jeux originaux est vraiment bien passé à la moulinette de la 3D et on imagine mal comment on aurait pu faire mieux en terme d'adaptation graphique de cet univers. C'est vraiment bien fait, et en plus, c'est joli comme tout. En matière de créatures et d'univers, l'ensemble est toujours bien respecté. À peu près tout ce qu'on avait rencontré dans le premier et le deuxième Fallout est présent dans le troisième. Ça va de la goule au Griffemort en passant par le rad-scorpion, le bramhin (le boeuf bicéphale) et par le raider, sans oublier les mercenaires Talon, les robots, et les membres de la Confrérie de l'Acier. Une fois de plus, tant graphiquement, que de manière comportementale, tout ce petit monde respecte très bien l'esprit Fallout tel qu'on l'a laissé.

De même, l'esprit « trash-gore » est toujours très présent. Fallout représente un monde violent' Très violent' Et dangereux' Très dangereux ! les morts violentes représentent une règle esthétique à ce stade. La boucherie est ouverte, et on nous le fait savoir à grands coups de balles traçantes ! Un grand moment de bonheur. Il va sans dire que les amateurs de First Person Shooter devraient apprécier la chose, pour peu que ces mêmes amateurs considèrent le côté narratif du jeu comme étant un point plus important que son côté « e-sport ».

Et enfin, Fallout 3 est grand' TRES GRAND ! Évidemment, si les joueurs se précipitent sur la quête principale, ils auront le sentiment d'avoir un jeu d'une durée de vie pas forcément énorme' En revanche, si le joueur passe par la case « quêtes secondaires » avant de passer par la quête principale, il en aura pour son argent ! Non seulement le monde est vaste' Très vaste ! mais en plus, les quêtes secondaires sont pratiquement innombrables. Bon, le nombre est sûrement chiffrable, c'est un fait, mais les quêtes secondaires sont tellement remplies de rebondissements et de sous-quêtes, que la dizaine de quêtes secondaires que j'ai faites a réussi à m'occuper pendant une bonne quarantaine d'heures' Et à cette heure-ci, j'en ai encore plein à faire, et je suis toujours au début de la quête principale ! Bref, il y a vraiment de quoi faire' Et lorsque l'on sait que les temps de chargement, nécessaires lorsque l'on passe d'un intérieur à un extérieur et inversement, sont super-courts, on ne peut que se faire submerger par la puissance immersive du jeu.

Avec Fallout 3, on pourra enfin dire « le monde-post guerre atomique : j'y étais ». Mais il y a un « mais »' un putain de « mais » même' Du genre de ceux qu'on aurait bien vous éviter d'écrire devant la qualité de ce Fallout, et devant le travail incroyable de l'équipe de Bethesda Softworks pour adapter Fallout 1 et 2 à la sauce 21ème siècle.
 
Déjà, on déplore que le jeu soit devenu plus « politiquement correct ». On regrette qu'il n'y ait plus d'histoires de cul, plus d'histoire de drogue' On regrette de ne plus pouvoir se marier et de pouvoir prostituer sa femme pour gagner de l'argent en tant que maque. On regrette de ne plus pouvoir coucher avec n'importe qui pour lui extorquer de l'argent' Ho, on peut jouer les enfoirés' mais bon' Ça n'a plus de rapport avec le gameplay « adulte » auquel on avait droit sur les Fallout précédents. Si cela nuit à l'esprit Fallout, cela ne nuit pas énormément au gameplay global du jeu' On se dit que c'est dommage. Le plus lourd reproche que l'on puisse faire à Fallout, c'est qu'arrivé à un moment du jeu, il perd subitement une partie de son intérêt. Bon, là, il faut expliquer une certaine alchimie que le jeu installe dès son début. Certaines zones ne sont pas explorables parce que le joueur ne peut pas y accéder. Par exemple, soit il faut qu'il puisse avoir un haut score en crochetage de serrure, soit il faut qu'il ait un haut score en piratage informatique.
De même, il y a certaines zones dans lesquelles on évitera de s'aventurer, pour peu que l'on ne soit pas assez bon au tir, et accessoirement, en médecine' Bref, il faut faire du kilométrage pour acquérir de l'expérience, et revenir sur les « lieux du crime » que l'on souhaite explorer' Manque de pot, le jeu est limité au niveau 20. Non seulement cela peut interdire l'accès de cesdites zones pour cause de « compétence insuffisante » mais surtout, cela ôte l'envie de vouloir explorer tout le monde de Fallout 3' Pourquoi devrait-on continuer à faire la centaine d'heures qui nous reste de quêtes secondaires pour, finalement, ne plus être rétribué en expérience ' Du coup, arrivé au niveau 20, on a l'appétit subitement coupé' On sait qu'il ne nous reste qu'à nous rabattre sur la quête principale, et finir le jeu, en attendant d'avoir, peut-être un jour, un patch levant cette idiote de limite au niveau 20' Putain, c'est trop con !

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

L\'autre test de Fallout 3

Plateformes : PC - Xbox 360 - PS3

Editeur : Ubisoft

Développeur : Bethesda Softworks

PEGI : 18+

Prix : 45 €

Aller sur le site officiel

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0